Outré de devoir acheter les sacs de la Ville pour les feuilles mortes

Michel Thibault michel.thibault@tc.tc
Publié le 23 octobre 2015

Un citoyen de Beauharnois s’élève contre l’obligation imposée cet automne par sa municipalité d’acheter ses sacs en papier pour se débarrasser des feuilles mortes.

Le journal Le Soleil a vu beaucoup de sacs en plastique remplis de feuilles à Beauharnois, qui ne seront pas ramassés par la Ville.
Photo TC Media - Michel Thibault

«J’ai trouvé des sacs plus gros et moins chers chez Canadian Tire. Ils sont en papier mais ils ne sont pas marqués Beauharnois alors la Ville ne les ramassera pas», a dénoncé l’homme lors d’un entretien avec le journal dans la semaine avant les élections fédérales. Il a dit souhaiter garder l’anonymat par peur de représailles.

À la suite de plaintes, le prix des sacs municipaux vendus à la Quincaillerie Pouliot, retenue par la Ville pour les écouler, a été révisé à la baisse. Ils sont passés de 3,49 $ pour cinq unités à 2,49 $.

Cette mesure ne satisfait pas le plaignant. Il voudrait pouvoir acheter les sacs où il le désire. «Les sacs vendus au Canadian Tire ou dans d’autres magasins sont biodégradables et ils sont plus grands que ceux de la municipalité. L’an passé, j’ai rempli 23 sacs de plastique orange, cette année ça va m’en prendre 46 !», a-t-il déploré.

Le citoyen habite le secteur boisé du Domaine des érables dans l’arrondissement Maple Grove.

Dans les autres villes de la région qui offrent la collecte de feuilles mortes, les citoyens peuvent les déposer dans des sacs en papier ou en plastique transparent ou orange.

La position de la Ville

Pourquoi ses sacs sont-ils obligatoires ? «La raison est fort simple. Ces sacs sont «compostables» et nous pouvons ainsi les disposer sans crainte dans notre compost de feuilles (les sacs biodégradables ou tout autre sac pourraient le contaminer). Ainsi, pour faciliter la cueillette, nous exigeons les sacs à notre effigie afin d’éviter que le service responsable de la collecte de feuilles ne soit obligé de vérifier les sacs un à un», a répondu à cette question Paméla Nantel, porte-parole de la municipalité.

Celle-ci fait valoir que les citoyens peuvent disposer gratuitement de leurs feuilles à l’écocentre puisque les sacs ne sont pas nécessaires à cet endroit.

20 000 sacs acquis par la Ville

La Ville de Beauharnois a acquis 20 000 sacs en papier à son effigie par appel d’offres en vue des quatre collectes de feuilles mortes prévues cet automne sur son territoire. La compagnie Sac Drummond, de Saint-Germain-de-Grantham, l’a emporté avec un prix de 9000 $, soit 45 cents l’unité avant taxes. La Ville fournit deux sacs par adresse gratuitement à ses citoyens. Ils doivent acheter les autres à la Quincaillerie Pouliot ou à la Quincaillerie du centre.

Collectes de feuilles

24 octobre

31 octobre

7 novembre

14 novembre

 

Les feuilles se ramassent à la tonne dans le Domaine de la pointe des érables à Beauharnois.

©Photo TC Media - Michel Thibault