Le convoi hors norme n’a pu emprunter l’autoroute 30

Les élus ne veulent plus que ça se reproduise

Michel Thibault michel.thibault@tc.tc
Publié le 19 janvier 2016

Les maires veulent que les convois hors normes puissent circuler sur l’autoroute 30 lorsqu’elle représente le chemin le plus simple

©TC Media - Michel Thibault

Faute d’avoir pu obtenir une autorisation de circuler sur l’autoroute 30, un convoi hors norme s’est retrouvé dans les rues du centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield il y a quelques semaines. Son passage a occasionné des soucis comme des déplacements de fils. Les élus de la région demandent au MTQ d’agir pour éviter que le scénario ne se répète.

Selon une résolution adoptée par les maires de la MRC de Beauharnois-Salaberry, le ministère des Transports du Québec n’a pas délivré le permis spécial nécessaire au passage du convoi sur les voies rapides parce que A30 Express, qui gère l’autoroute 30, ne lui a pas fourni les informations requises. Les maires font valoir que l’entreprise doit répondre gratuitement à ce type de demande en vertu de son entente avec le gouvernement. «C’est déjà prévu dans le contrat. On demande au ministère des Transports de faire en sorte que l’entente en PPP soit appliquée», a informé le maire de Beauharnois Claude Haineault au moment d’appuyer la résolution de la MRC à l’assemblée de son conseil de janvier.