Le proprio de la Patate Mallette parlera de son expérience de mentorat

Valérie Gagnon valerie.gagnon@tc.tc
Publié le 25 octobre 2016

Alexandre Daneau, propriétaire de la Patate Mallette à Beauharnois, au milieu de ses employés de longue date, Catherine et Guillaume Levesque-Sauvé.

©Gracieuseté – Pierre Langevin

Le propriétaire de la Patate Mallette, Alexandre Daneau, parlera de son expérience de mentorat à une soirée du Réseau de Mentorat pour entrepreneur, le 26 octobre, à l’Édifice Auguste-Hébert, à Beauharnois.

«Ça fait un an que je suis suivi par un mentor», indique-t-il. La cellule de mentorat du Suroît-Sud l’a approché pour son dynamisme entrepreneurial dans Beauharnois.

«Je pensais faire le food truck, j’avais des idées de projet et je me suis dit : go j’embarque! J’étais dans une période où j’avais besoin de me faire aiguiller, dit-il. Ça a changé ma vie, confie-t-il au bout du fil. C’est un accompagnement vraiment spécial.»

À cette soirée, des entrepreneurs témoigneront de leur expérience d’accompagnement par un mentor. Cet événement sera l’occasion de faire connaître ce qu’est le mentorat. Lors de sa première année d’accompagnement, Alexandre Daneau a démarré le food truck et a acquis une partie de la Place du marché de sa municipalité pour construire un bistro devant son casse-croûte et un loft au deuxième étage. Il a aussi fourni une liste d’invités d’une trentaine d’entrepreneurs de sa région, qui, selon lui, sont des «étoiles» de l’entrepreneuriat pour la SADC (Société d’aide au développement des collectivités) du Suroît-Sud.

Quelques statistiques

Selon la Fondation de l’entrepreneurship, seulement 34 % des nouvelles entreprises passeront le cap des cinq ans. Lorsque l’entrepreneur est accompagné par un mentor, la probabilité de réussite se situe à plus de 73 %.