Ikea et Beauharnois discrètes sur leur transaction de 15,4 M $

Michel Thibault michel.thibault@tc.tc
Publié le 9 novembre 2016

Centre de distribution d'Ikea à Brossard

© TC Media – Archives/Jean Laramée

Plus d’une semaine après être passées devant la notaire Martine Comeau, à Montréal, la compagnie Ikea et la Ville de Beauharnois restent discrètes sur la transaction majeure qu’elles y ont conclue.

Le 31 octobre, Ikea a acheté à Beauharnois un terrain de 5,4 millions de pieds carrés pour un montant de 15,4 M $. Ce, afin d’y déménager son centre de distribution actuellement situé à Brossard. Bien que l’information soit publique, la Ville s’est abstenue jusqu’ici d’identifier l’entreprise présentée depuis plus d’un an par le maire de Beauharnois Claude Haineault comme «Otarie» puis «Gotham».

À lire aussi : C'est bien Ikea qui déménage son centre de distribution à Beauharnois

«Pour le moment la Ville n’est pas en mesure de fournir de détails sur le sujet. Nous ne confirmons ni infirmons la nouvelle pour le moment. Nous transmettrons les détails liés à la transaction signée dernièrement, par voie de communiqué, dès que possible», a répondu, mercredi, aux questions de TC Media, Stéphanie Joseph Leduc, agente aux communications de la Ville de Beauharnois.

Au moment d’écrire ces lignes, mercredi, Ikea n’avait pas répondu à la demande d’information de TC Media.

 

Prix du pied carré

Selon le contrat de vente signé par les deux parties le 31 octobre, que TC Media a pu obtenir auprès de la firme GDLCredit.com, Ikea a acheté trois lots dans le parc industriel de Beauharnois près du carrefour de l’autoroute 30 et de la route 236. Le tout totalisant 5,4 millions de pieds carrés. 4,9 millions ont été cédés à 3.05 $ le pied carré et 500 000 à 1 $ le pied carré.

Ikea y construira un entrepôt d’un million de pieds carrés. Ainsi qu’un silo de stockage.

70 emplois permanents garantis

Selon le contrat, Ikea s’est engagée à avoir ou avoir eu 70 employés permanents à Beauharnois au plus tard à la fin de sa première année d’opération. Un emploi permanent est défini comme étant de 35 heures par semaine et 45 semaines par année.

Le non-respect de cette clause entrainera une pénalité. Le contrat prévoit comment la calculer et illustre que la pénalité serait de 1 M $ si le nombre d’employés se limitait, par exemple, à 65 après un an.

Cependant, lorsqu’il parlait de l’investissement sans nommer l’entreprise au cours des derniers mois, le maire Haineault évoquait 200 emplois créés et un investissement de 160 M $.

 

IKEA shop front, Swedish compnay