Le cargo abandonné à Beauharnois serait "sûr", selon Ottawa

Publié le 1 février 2016

L'épave du Kathryn Spirit à Beauharnois.

©TC Media - Archives

Les élus de la région de Montréal ont reçu d'Ottawa l'assurance que le cargo abandonné à Beauharnois en 2011 ne pose aucun risque pour l'environnement.

Construit en 1967, le Kathryn Spirit était utilisé pour le transport de vrac. En 2011, le Groupe St-Pierre voulait démanteler le navire pour la ferraille mais ce projet avait été rejeté par la province et les résidants.

L'entreprise a alors vendu le navire à Reciclajes Ecologicos Maritimos, qui avait l'intention de le ramener au Mexique pour le démanteler. Cette entreprise a apparemment fait faillite et abandonné le navire il y a quelques semaines devant Beauharnois.

Une autre entreprise québécoise, qui assurait la maintenance du navire et activait les pompes afin de le maintenir à flot, a récemment cessé ces manoeuvres parce qu'elle n'était plus payée.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, qui préside la Communauté métropolitaine de Montréal, a indiqué aux journalistes, lundi, qu'il souhaitait discuter de ce dossier cette semaine à Ottawa avec le ministre des Transports, Marc Garneau, et son collègue des Pêches et Océans, Hunter Tootoo.

Un groupe de travail formé de représentants du fédéral et de responsables locaux devrait se réunir dans deux semaines.

Le maire de Beauharnois, Claude Haineault, espère qu'à l'issue de ces rencontres, on annoncera que le navire quittera enfin sa ville. Selon lui, il faut d'abord se demander si la compagnie mexicaine est toujours responsable du bateau au sens de la loi.

La Presse Canadienne