Service d'autobus gratuit lancé à Beauharnois

Michel Thibault michel.thibault@tc.tc
Publié le 23 février 2016

Les citoyens de Beauharnois pourront se déplacer en autobus gratuitement à l’intérieur de leur municipalité à compter du lundi 29 février.

Le coût annuel de 360 000 $ sera payé pour moitié par le Fonds vert du gouvernement du Québec. La Ville assumera la différence avec l’aide du Groupe Harden et de CANAC, deux entreprises qui investissent dans le nouveau centre commercial Plaza Beauharnois dans la municipalité.

«Selon une consultation menée auprès des jeunes et des aînés, le transport en commun était la première priorité», a indiqué le maire Claude Haineault lors de la présentation du nouveau service, le 23 février.

L’autobus permettra notamment aux adolescents habitant aux extrémités de la municipalité de se rendre facilement au centre-ville pour y profiter de la maison des jeunes, de la bibliothèque et du parc de skate, a illustré le premier magistrat. Il sera aussi moins compliqué pour les écoles d’organiser des sorties, a souligné Claude Haineault.

Les personnes âgées pourront aussi plus aisément prendre part aux activités offertes au centre communautaire ou autre, a-t-il mentionné.

Plus généralement, le circuit instauré permettra de maintenir un achalandage au centre-ville à la suite de l’avènement de nouveaux pôles commerciaux près de l’autoroute 30, a laissé entendre le maire. «Les gens vont pouvoir prendre l’autobus pour aller à la pharmacie, dans les boutiques. C’est une première mesure concrète pour soutenir le centre-ville», a-t-il fait part.

Se rendre aux magasins de la Plaza Beauharnois, au Musée québécois d’archéologie ou à la Centrale de Beauharnois, et en revenir, sera aussi désormais possible sans auto.

Pour le maire, le nouveau service va permettre aux gens qui n’ont pas de véhicule de sortir de leur isolement. «Ce n’est pas juste un geste économique. C’est aussi social, communautaire et écologique», a-t-il insisté.

Moins d’autos ?

Selon Claude Haineault, le service pourrait amener des citoyens à faire l’économie d’une voiture. «Peut-être que ça permettra à des gens d’avoir une seule voiture plutôt que deux», a-t-il avancé.

 

Le circuit

Peinturé aux couleurs de la Ville, l’autobus de 28 places assises va effectuer un circuit numéro 20 sillonnant toute la municipalité, des limites de Léry à Salaberry-de-Valleyfield. Il passera aux 80 minutes à une soixantaine d’arrêts. Ce, de 6h30 à 22h15 en semaine. Et de 6h30 à 17h39 les samedis et dimanches.

Le service

Le service est offert par le CITSO avec un autobus de la compagnie Transdev pour un montant de 360 000 $ pour l’année. Le gouvernement provincial paye la moitié de la facture par le biais de son Fonds vert. Le Groupe Harden fournit 30 000 $ et CANAC 10 000 $. La Ville de Beauharnois assume la différence, soit 140 000 $.