Autobus gratuit à Beauharnois plus populaire que prévu

Simon Deschamps simon.deschamps@tc.tc
Publié le 1 juin 2016

Le service de transport local de la ville de Beauharnois connaît un bon départ.

©TC Media - archive

Le service d’autobus local offert gratuitement par la Ville de Beauharnois connaît un bon départ après sa mise en service, il y a un peu plus de trois mois. La Ville prévoit dépasser l’objectif initial de 20 000 passages par année.

Depuis le lancement, le 29 février, une moyenne hebdomadaire de 770 passagers est enregistrée. La Ville pense franchir le cap des 30 000 passagers pour la première année. «Je suis très heureux de voir que les habitants de Beauharnois délaissent leur voiture et optent pour le circuit local», indique Claude Haineault, maire de Beauharnois.

Ce service a été implanté dans le cadre d’un développement durable de la Ville de Beauharnois en favorisant la mobilité. «Nous sommes fiers de soutenir le développement du transport en commun pour faciliter les déplacements des citoyens vers les endroits stratégiques de la ville», souligne la directrice générale de la Ville, Julie Fortin.

L’autobus de 28 places assises, identifié aux couleurs de la Ville, fait  un trajet d’une soixantaine d’arrêts dans la municipalité des limites de Léry à celle de Salaberry-de-Valleyfield. Le circuit portant le numéro 20 est effectif de 6h30 à 22h15 en semaine et de 6h30 à 17h39 la fin de semaine.

Le service est offert par le CITSO avec un autobus de la compagnie Transdev pour un montant de 360 000 $. Le gouvernement provincial défraye la moitié des coûts via son Fonds vert. La Ville de Beauharnois, en collaboration avec le Groupe Harden et CANAC, assume la différence.