Québec alloue 1,8 M $ pour agrandir et rénover le Centre des Moissons à Beauharnois

Michel Thibault michel.thibault@tc.tc
Publié le 16 août 2016

Élus et dirigeants de la CSVT posent avec des élèves du Centre des Moissons.

©TC Media - Michel Thibault

Le gouvernement du Québec a accordé une subvention de 1,8 M $ à la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands pour agrandir et rénover son Centre de formation professionnelle des Moissons à Beauharnois.

Avec cet investissement, le centre voué à l’enseignement de programmes en agriculture et horticulture sera mieux outillé pour répondre aux besoins de main-d’œuvre des agriculteurs de la région, a laissé entendre le député de Huntingdon Stéphane Billette, qui a fait l’annonce de l’octroi, le 16 août, au nom du ministre de l’Éducation Sébastien Proulx.

«Actuellement, dans Huntingdon, les agriculteurs engagent 6000 employés venant de l’étranger. Pas seulement pour travailler au champ. Également dans des domaines techniques. Il y a une pénurie de main-d’oeuvre», a souligné le député.

«Je me déplace beaucoup dans le Haut-Saint-Laurent et c’est criant le manque de main-d’œuvre qualifiée. L’annonce était très attendue, elle est donc très appréciée», a renchéri Frank Mooijekind, président de la CSVT.

Pour ceux qui douteraient du bien-fondé d’investir dans le domaine, M. Billette a souligné que le taux de placement des finissants d’un programme de mécanique agricole lancé il y a 10 mois au pavillon Saint-Joseph de la CSVT à Saint-Chrysostome est de 100 %.

Pour la rentrée 2017

Selon l’échéancier, les appels d’offres seront lancés à l’hiver en vue de commencer les travaux au début du mois de mai prochain afin qu’ils soient complétés pour la rentrée 2017, a informé Marc Girard, directeur général de la CSVT.

Des élèves déjà rentrés à l’école, des dirigeants de la CSVT, des élus de la Ville et le député de Beauharnois Guy Leclair faisaient partie des invités à l’annonce de la subvention. «On travaille tous les deux pour les citoyens», a mentionné le député Billette parlant de son collègue péquiste à l’Assemblée nationale.

 

Stéphane Billette, député de Huntingdon, Frank Mooijekind, président de la CSVT, et Marc Girard, directeur général de la CSVT.

©TC Media - Michel Thibault