La Patate Malette fêtée en grand pour ses 60 ans

Valérie Gagnon valerie.gagnon@tc.tc
Publié le 17 août 2016

La patate roulante d’Alexandre Daneau a été très populaire au Festival Juste pour rire.

©TC Media - Patricia Blackburn

La Patate Mallette, à Beauharnois, fête 60 ans. Des festivités sont prévues à l’arrière du restaurant, le samedi 20 août.

Dès 16 h, les tout-petits pourront assister au spectacle Caillou et ses amis. Une séance de photos d’une heure après le spectacle est prévue à l’horaire. À 18 h, les citoyens pourront profiter des mélodies du chansonnier Clément Lévesque accompagné au piano par Luc Dumouchel. L’accès au site à gratuit. Du maquillage de fantaisie et de la sculpture de ballon émerveilleront les enfants. Les visiteurs pourront aussi déguster des mets à leurs frais sur les lieux. Étienne Dano, humoriste et frère d’Alexandre Daneau, propriétaire de la Patate Mallette, animera la journée. Le groupe de musique Lendemain de veille sera aussi de la partie. «On est super content parce qu’ils ont réservé leur date beauharlinoise de l’été pour nous», soutient M. Daneau. Garage électrique, composé de musiciens de Châteauguay termineront la soirée.

Coup de circuit au Festival Juste pour rire

Dans le cadre du 60e anniversaire du casse-croûte, le propriétaire a voulu rendre mobile son restaurant pour partager sa spécialité à travers le Québec. Le camion était de passage sur la rue Sainte-Catherine, à Montréal, pendant deux semaines, dans le cadre du Festival Juste pour rire. «À Juste pour rire, on a frappé un gros coup de circuit. Je n’ai pas peur de le dire, mais on a volé le show», dit-il. C’était lors de l’événement Bouffons ! Mtl qu’il a pu servir quelques poutines aux passants. Les membres de son équipe utilisaient la bâtisse du casse-croûte à Beauharnois jusqu’aux petites heures du matin comme usine de production pour fournir le véhicule. «C’était fou!» lance M. Daneau.

Une poutine au nom des Trois Accords

Le bassiste Pierre-Luc Boivert des Trois Accords insiste depuis trois ans pour que la Patate Mallette soit présente au Festival de la poutine de Drummondville qu’il organise. C’est un peu à cause du musicien que le camion de la Patate existe, confie M. Daneau. Une poutine inspirée de la chanson Les dauphins et les licornes sera créée spécialement pour eux. «Dans la chanson, ils disent : des fruits exotiques et du steak. Ben, je leur fais une poutine de fruits exotiques et du steak», soutient-il. Précisément, la poutine nommée «dauphins et licornes» sera agrémentée d’un braisé de bœuf et d’un chutney de mangue au jalapeño.

François Dodge, boulanger de Beauharnois, et Cécile Cody, employée depuis 52 ans à la Patate Mallette.

©TC Media - Valérie Gagnon

Employée depuis 52 ans à Patate Mallette

Cécile Cody, originaire du Nouveau-Brunswick, âgée de 75 ans, a commencé à travailler en 1964 pour le casse-croûte fondé en 1956. Elle se souvient qu’un menu composé de deux hot-dogs, une patate et une liqueur se vendait 99 cents lors de sa première année en poste. «Le vendredi, on vendait des sandwichs aux œufs parce que les gens ne mangeaient pas de viande cette journée-là», raconte-t-elle à propos de ses premières années. Un casseau de frites valait 15 cents et les gens pouvaient se procurer des cigarettes à ce restaurant, selon Mme Cody. La poutine a fait son apparition dans le menu au milieu des années 1980, mentionne Alexandre Daneau, propriétaire de la Patate Mallette. Son parcours au restaurant aura été un long fleuve tranquille. «Nous n’avons jamais eu de problème avec les clients», dit-elle.