Tintamarre pour plus de logements sociaux sur la Rive-Sud


Publié le 15 février 2017

Les organismes de défense du droit au logement demande la préservation du programme AccèsLogis.

©Photo: TC Media – Archives

COMMUNAUTAIRE. Mardi matin, le Comité logement Rive-Sud et le Comité logement Beauharnois ont tenu une action tintamarre devant le bureau de circonscription de Pierre Moreau, à Châteauguay.

Au même moment, des membres du FRAPRU étaient également en action à Montréal, Sherbrooke, Trois-Rivières, Shawinigan, Rouyn-Noranda, La Sarre et Saguenay.

À quelques semaines de la présentation du budget, les organismes de défense du droit au logement pressent le président du Conseil du trésor d’intervenir auprès du ministre des Finances pour qu’il reconduise et bonifie le programme AccèsLogis. Ils ont tenu à rappeler au gouvernement le problème croissant des ménages locataires qui consacrent plus de la moitié de leur revenu au loyer, une situation qui affecterait 18% des ménages locataires de Longueuil.

S’il y a un besoin dont le gouvernement doit enfin se préoccuper, c’est bien celui d’un logement adéquat», souligne Stéphane Moreau, du Comité logement Rive-Sud.

Les organismes s’inquiètent notamment des annonces que pourrait contenir le prochain budget libéral et demandent au gouvernement d'assurer la préservation, l’amélioration et la bonification du programme AccèsLogis.

«Depuis deux ans, le gouvernement choisit de couper de moitié ses investissements dans de nouveaux logements sociaux pour les remplacer par des subventions de supplément au loyer privés, rappelle Cristina Girard, du Comité logement Beauharnois. AccèsLogis permet non seulement de réduire les coûts de loyer des ménages à faible revenu, mais aussi de construire des logements suffisamment grands pour les familles et de lutter contre l’insalubrité en permettant la rénovation et la socialisation de logements existants.»