Des œuvres d’art mohawk décoreront le pont Mercier


Publié le 19 avril 2017

Tyra Anne Kaiente:ri a proposé un dessin de la Sainte Kateri Tekakwitha.

©Photo TC Media-Valérie Lessard

Quatre œuvres d’art réalisées par des artistes de Kahnawake orneront la section fédérale, vers la Rive-Sud, du pont Mercier dans les prochaines semaines. Le conseil de bande de Kahnawake et la Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain Incorporée ont réalisé ce projet dans le cadre des festivités du 150e anniversaire du Canada.

Marian Snow verra son dessin intitulé She dances fast installé sur le pont Mercier.
Photo TC Media-Valérie Lessard

En début d’année, les artistes de la communauté de Kahnawake ont été invités à soumettre des œuvres reflétant leur culture. Au terme de ce concours, quatre œuvres ont été sélectionnées. Elles seront reproduites ce printemps sur des oriflammes d’une grandeur de près de deux mètres et seront installées le long de la section fédérale du pont Mercier, en direction de la Rive-Sud.

C’est encore difficile pour moi de croire qu’autant de gens verront mon travail tous les jours.

Skarahkotà:ne Deom

Un honneur pour les artistes

Skarahkotà:ne Deom est l'une des gagnantes du concours. On peut voir sa toile de la série Smoke Dancer en arrière-plan.
Photo TC Media-Valérie Lessard

Skarahkotà:ne Deom, 24 ans, verra trois de ses œuvres décorer le pont. «C’est encore difficile pour moi de croire qu’autant de gens verront mon travail tous les jours», confie-t-elle. Elle est très fière que des œuvres représentant sa culture ornent une telle infrastructure. «C’est vraiment génial! J’aurais été contente, peu importe qui aurait gagné. Juste le fait de pouvoir partager notre culture avec tout le monde, c’est merveilleux!» commente-t-elle.

Deux des toiles de Skarahkotà:ne Deom.
Photo TC Media-Valérie Lessard

La Société des ponts Jacques-Cartier et Champlain Incorporée tenait à ce que ces oriflammes aient une couleur mohawk. «C’est l’entrée de Kahnawake. On voulait que ce soit représentatif de la communauté», souligne la directrice des communications de la Société, Julie Paquet. 

Pour le gouvernement du Canada, il s’agit d’une façon de démontrer que les peuples autochtones «font partie intégrante de l’histoire du Canada».

La toile Three Sisters, à gauche, représente les récoltes de maïs, de haricot et de courge dans la culture mohawk..
Photo TC Media-Valérie Lessard

«Ces œuvres d’art originales mettant en valeur la culture et l’histoire de Kahnawake sont un rappel important non seulement des liens centenaires qui existent entre le peuple mohawk et cette région, mais également des relations modernes tissées entre cette communauté et le pont Honoré- Mercier», a fait valoir le Secrétaire parlementaire du ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Marc Miller, lors du dévoilement des gagnants.