Beauharnois surpasse Valleyfield en terme de croissance commerciale

Année 2015

Mario Pitre mario.pitre@tc.tc
Publié le 5 mai 2016

Les investissements commerciaux ont connu une forte hausse en 2015 dans Beauharnois-Salaberry, particulièrement à Beauharnois.

©TC Média Archives

La valeur des permis de construction-rénovation commerciale émis par la Ville de Beauharnois en 2015 est supérieure à celle de sa voisine, Salaberry-de-Valleyfield.

Selon les statistiques dévoilées mercredi par la MRC de Beauharnois-Salaberry, la valeur des permis commerciaux octroyés l'an dernier dans les 7 municipalités de la MRC ont augmenté de 68 % comparativement à 2014, passant de 13 M $ à 21 M$.

De ces investissements commerciaux de 21 M$, Beauharnois a accordé pour 11 409 119 $ en permis l'an dernier, comparativement à 7 416 880 $ à Salaberry-de-Valleyfield.

La Ville de Beauharnois a notamment accordé 8 permis de construction neuve, 21 permis visant des améliorations commerciales, de même que 13 permis pour des enseignes. Plusieurs nouveaux commerces ont vu le jour, dont un nouveau supermarché IGA, une pharmacie Jean Coutu, une quincaillerie Canac-Marquis, entre autres.

En comparaison, ce sont 6 nouveaux commerces qui ont obtenu un permis de construction à Valleyfield en 2015, 81 visant des améliorations et 86 touchant les enseignes commerciales.  

Le résidentiel au ralenti

La construction résidentielle n'a pas connu la même croissance cependant, avec des investissements de 43 M$ sur 163 chantiers de construction et l'ajout de 319 unités de logement sur tout le territoire de Beauharnois-Salaberry.

Pour 2016, l'on compte sur l'effet d'entraînement de l'autoroute 30 et la campagne promotionnelle Ça vaut de l'or ! pour attirer davantage de nouveaux résidents dans la région.

Déjà à Salaberry-de-Valleyfield, les ventes de propriétés ont connu une augmentation de 13% depuis le début de l'année, par rapport à la même période en 2015.

La MRC signale également une forte hausse de 145% dans les permis de rénovation de nature agricole pour atteindre 1,6 M$ à ce chapitre, alors que le total des investissements agricole s'élève à plus de 3 M$.