Les villes vont se partager les amendes

Desserte policière de Châteauguay

Michel Thibault michel.thibault@tc.tc
Publié le 2 mars 2016

Les maires Walter Letham, de Léry, et Claude Haineault, de Beauharnois, à gauche, Stéphane Fleury, directeur du service de police, Nathalie Simon, mairesse de Châteauguay, et Sylvain Payant, maire de Saint-Isidore.

©TC Media - Valérie Lessard

Les amendes des constats d’infraction délivrés à Beauharnois enrichiront les coffres de cette municipalité. Idem pour les autres villes desservies par la police de Châteauguay, soit Léry et Saint-Isidore.

C’est une des modalités de la nouvelle entente de dix ans intervenue entre les quatre municipalités, a indiqué le maire de Beauharnois Claude Haineault, à l’assemblée publique de son conseil du 1er mars.

En vertu de l’accord, qui reste encore à parapher, les villes participantes payeront 240 $ par habitant, ce qui représente une hausse de 45 % pour Beauharnois qui déboursait auparavant 165 $ per capita, soit beaucoup moins que Châteauguay, Léry et Saint-Isidore.

Décisions à la majorité

L’entente prévoit un nouveau mode de gestion. Châteauguay n’agira plus seule. Un comité composé des quatre villes prendra les décisions à la majorité des voix. Châteauguay ne pourra imposer quoi que ce soit à ses trois partenaires et ceux-ci ne pourront non plus faire de même à son endroit, a précisé le maire Haineault. La part de Châteauguay dans le budget de la police se situe entre 55 et 60 %, a-t-il noté.

Le budget de l’année 2016 et la construction d’un nouveau poste de police font notamment partie des sujets à l’ordre du jour du comité.

Selon le maire Haineault, la signature définitive de l’entente pourrait se faire la semaine prochaine.