Mobilisation pour le projet de centres de sport à Châteauguay et Beauharnois


Publié le 25 janvier 2017

La foule a surpris l’administration municipale qui ne s’attendait pas à accueillir autant de monde à l’assemblée publique du conseil de Châteauguay, le 23 janvier.

©Photo TC Media - Patricia Blackburn

Plusieurs personnes se sont mobilisées en appui au projet de quatre infrastructures sportives et récréatives que veut construire Châteauguay en collaboration avec Beauharnois.

Des citoyens ont dû rester à l'extérieur de la salle.
Photo TC Media - Patricia Blackburn

Depuis que ce projet est sur les rails, ce sont surtout des personnes qui s’y opposent ou qui se font critiques à son endroit qui se sont fait entendre dans les précédentes assemblées publiques du conseil de Ville de Châteauguay.

Or un nombre considérable de parents et de représentants d’associations sportives se sont pointés simultanément à la salle du conseil, le 23 janvier, afin de venir dire en force combien ce projet leur tenait à cœur. «C’est pour nous, mais c’est surtout pour nos jeunes. Il  y a un coût à tout ça, nous le savons, mais quel sera le coût pour la communauté de laisser ses enfants dans la rue, sans activités à faire?» a questionné l’un de ces représentants d’associations sportives, Stephen Foley, lors de la période de questions.

La présence de cette foule a pris par surprise le conseil municipal. D’autant qu’aucun point à l’ordre du jour de l’assemblée ne concernait l’un des projets d’infrastructures sportives pour lesquels ces gens s’étaient déplacés. «C’est agréable d’entendre enfin la majorité silencieuse», a fait savoir le conseiller Alain Côté. Plusieurs autres conseillers, dont les indépendants, ont salué cette présence massive des citoyens.

Pas de référendum, dit la mairesse

Malgré une salle bondée, l’assemblée s’est déroulée dans le calme. La foule est toutefois devenue un peu plus houleuse lorsque trois des conseillers indépendants, qui se montrent plus critiques envers le projet, ont réitéré leur point de vue.

Le conseiller Mike Gendron a fait valoir qu’il n’était pas contre le projet, mais qu’il avait des réserves envers certains de ses aspects. Entre autres, ses coûts trop élevés, selon lui, qui pourraient être revus à la baisse en modifiant plusieurs choses. Il a également répété que les conseillers indépendants souhaitaient que la Ville organise un référendum afin de savoir si la population était réellement en faveur d’un projet de cette ampleur.

L’administration Simon a laissé entendre qu’il était peu probable que la Ville tienne un référendum, notamment en raison des coûts qui y sont associés et des délais que cela entraînerait sur l’échéancier.

Ce projet, évalué à 52 M$, comprend la construction, dans une première phase, d’un complexe intérieur multisports (qui inclus un soccerplex) à Châteauguay et d’une piscine extérieure à Beauharnois. Et, dans une deuxième phase, d’une piscine intérieure à Châteauguay et d’un centre récréatif extérieur à Beauharnois. Les deux villes ont créé une régie intermunicipale, la régie Beau-château, pour partager les coûts et l’utilisation des quatre infrastructures.