Beauharnois va fermer la porte aux colporteurs


Publié le 10 mars 2017

Un geste qui pourra coûter cher dans quelques semaines à Beauharnois.

©© by Lasse Kristensen

La Ville de Beauharnois se prépare à interdire la vente de porte à porte sur son territoire.

Une nouvelle règlementation à cet effet sera adoptée prochainement. Le conseil municipal dirigé par le maire Claude Haineault l’a annoncé à sa réunion du mois de mars.

Les contrevenants seront passibles d’amendes de 60 à 2000 $ s’il s’agit de personnes. Les entreprises devront payer de 120 à 4000 $.

Enfants colporteurs

Les écoliers, scouts et autres jeunes membres d’organisations diverses pourront continuer à vendre du chocolat ou des calendriers de maison en maison sans risquer une amende. «La nouvelle règlementation n’interdit pas le porte-à-porte pour les enfants s’ils font partie d’un organisme reconnu par la Ville ou d’un organisme ayant obtenu une reconnaissance par résolution», a précisé Stéphanie Leduc Joseph, conseillère aux communications de la Ville.

Commerce temporaire

La règlementation à venir prévoit aussi de nouveaux tarifs pour les commerces temporaires. Le permis pour une durée de 30 jours ou moins sera de 600 $. De 900 $ pour une fourchette entre 61 et 150 $. Et 700 $ entre les deux.