L’appel à l’aide d’une maman d’un bébé de 5 mois a été entendu

Michel Thibault michel.thibault@tc.tc
Publié le 22 juillet 2016

Il ne restait plus que trois biberons à la maman et pas un sou pour acheter du lait.

©Copyright: Serghei Platonov

L’appel à l’aide lancé sur internet par une jeune mère de Beauharnois pour nourrir son bébé de cinq mois n’a pas été vain.

Si elle n’avait plus que trois biberons pour son bébé, on s’est dit qu’il n’y avait pas grand-chose dans le frigo pour elle non plus Linda Lefebvre

Josiane Bouchard, qui habite la même ville, a vu le message de détresse sur le compte Facebook «Entraide Québec». «J’ai contacté la personne en privé. Quand elle m’a dit qu’il ne lui restait que trois biberons de lait, le cœur m’a arraché. Je suis moi-même une maman. Je sais qu’on ne va pas loin avec trois biberons», a raconté la dame au Soleil de Châteauguay. Celle-ci a contacté le journal pour témoigner sa reconnaissance à un organisme communautaire de sa municipalité qui est vite intervenu pour aider la jeune mère.

 

Linda Lefebvre
Gracieuseté

Coin du partage

«J’ai signalé la situation au Coin du partage et en 20 minutes, ils étaient sur place. Ils ont dépanné la maman et ils vont continuer à la soutenir. Je veux donner un gros coup de chapeau au Coin du partage», a exprimé Josiane Bouchard.

Directrice de l’organisme, Linda Lefebvre a salué de son côté l’initiative de la dame. «Les gens sont parfois mal à l’aise de nous appeler. C’est bien que cette citoyenne-là l’ait fait», a-t-elle apprécié. Concernant la rapidité avec laquelle son organisme a réagi, «c’est notre mission», a observé Mme Lefebvre. «On est allé porter à la maman ce qu’il fallait. Si elle n’avait plus que trois biberons pour son bébé, on s’est dit qu’il n’y avait pas grand-chose dans le frigo pour elle non plus. Alors on lui a offert de la nourriture et elle sera prise en main», a fait part Linda Lefebvre.

La directrice a souligné que le cas n’était pas unique. «Des fois, les gens n’ont même pas de lit pour leur bébé», dit-elle.

Le Coin du partage offre actuellement du dépannage alimentaire à environ 130 familles sur une base régulière. Une mission qu’il accomplit depuis 32 ans grâce à la revente d’articles usagés et aux dons reçus. Dons qui sont toujours les bienvenus.