Pas de maison hantée de la «Secret Queen» cette année

Pas de maison hantée de la «Secret Queen» cette année

Mélanie Lévesque alias Secret Queen

Crédit photo : Archives

Une maison «hantée» où petits et grands trouvaient bonbons et frissons à l’Halloween depuis plus de 20 ans appartient désormais aux souvenirs.

 

Mélanie Lévesque, alias la «Secret Queen», a annoncé «avec regret» que la traditionnelle fête à sa résidence du boulevard Saint-Francis n’aurait plus lieu. La raison en est qu’elle est en deuil de son papa, décédé cet été. «Mon père, c’était lui le pilier de la maison hantée. C’est lui qui la bâtissait. Il était un contracteur à la retraite. Je ne peux pas continuer toute seule», a confié Mélanie Lévesque, en entrevue au Soleil de Châteauguay .

Elle et son père consacraient près de 30 heures par semaine pendant 2 mois à l’aménagement du décor, a-t-elle souligné.

Avant son père, la jeune femme a perdu sa mère. «Ma mère, elle, aidait pour les bonbons», a-t-elle rappelé. Un défi aussi puisque c’est par centaines que les visiteurs défilaient chez la Secret Queen le 31 octobre.

Qu’est-ce qu’elle retient de cette expérience ? «Pour moi, ce sont de très beaux moments avec mes parents», a exprimé Mélanie Lévesque. Elle se rappelle aussi avec émotions du plaisir des visiteurs. «Les dernières années, de jeunes adultes passaient avec leurs bébés et ils me disaient qu’ils étaient eux-mêmes venus quand ils étaient enfants», a-t-elle observé.

La passionnée d’Halloween continue à animer son site internet sur ce thème. Les intéressés y trouveront divers trucs de décorations et également une carte interactive des adresses à visiter le 31 octobre.

Les artisans de la maison hantée du boulevard Saint-Francis pendant plusieurs années : Jean-Guy, le papa, Carl, Jos, Mélissa, Sylvain, Micheline, la maman, et Mélanie.