Conducteur d'une auto rouge accusé de harcèlement criminel sur des mineures

Michel Thibault michel.thibault@tc.tc
Publié le 21 avril 2016

L'individu conduit une voiture semblable

©Gracieuseté police de Châteauguay

Un résident de Beauharnois, Francis Lacroix, fait face à des accusations de harcèlement criminel envers des mineures.

À la suite de son arrestation à Beauharnois, l’homme de 25 ans a comparu devant le juge, le 15 avril, au palais de justice de Salaberry-de-Valleyfield, sous trois chefs d’accusation. «L’un pour harcèlement criminel envers une jeune fille d’âge mineur et les deux autres pour bris de conditions liées à un dossier d’agression sexuelle», indique dans un communiqué l’agente Nathalie Langevin, de la police de Châteauguay.

L’enquête toujours en cours a permis d’identifier deux autres mineures qui auraient aussi été victimes de harcèlement criminel de la part de Lacroix entre le 1er et le 14 avril dans le secteur de Beauharnois, informe la porte-parole de la police. L’accusé est donc retourné devant le tribunal le 20 avril pour répondre à trois nouveaux chefs d’accusation. Il a été remis en liberté sous conditions.

En auto

Lacroix interpelle les femmes au volant de son auto. Une source a indiqué au journal qu’il avait suivi sa fille de 5 ans pendant trois jours.

Toute personne détenant de l’information en lien avec l’accusé est invitée à communiquer avec le sergent détective Stéphane Vézina au 450 698-3868.

L’individu mesure 1m78 (5’10’’) et pèse environ 97,5 kg (215 lbs). Il a les cheveux châtains et les yeux bruns. Il conduit une Accent de Hyundai de couleur rouge.

Pourquoi pas de photo

La police n’a pas diffusé la photo de Lacroix à ce jour pour renforcer le processus d’identification auquel pourrait participer de nouvelles plaignantes. «Le cas échéant, on demande aux personnes d’identifier le suspect parmi huit ou neuf photos. Si la photo est déjà publiée, la preuve d’identification est moins forte», a expliqué en substance l’agente Langevin.