Maladie de Lyme : un grand malade de Beauharnois à l’Assemblée nationale de Québec

Maladie de Lyme : un grand malade de Beauharnois à l’Assemblée nationale de Québec

Simon Martin dans un bureau à l’Assemblée nationale de Québec.

Crédit photo : Gracieuseté

(Texte de Marie-Josée Bétournay) Un résident de Beauharnois, diagnostiqué de la maladie de Lyme en 2017 aux États-Unis, s’est rendu à l’Assemblée nationale de Québec le mercredi 7 février pour assister au dépôt d’une pétition de plus de 9000 signatures demandant l’intervention du gouvernement dans la prise en charge des personnes atteintes de cette maladie.

Selon Simon Martin, la pétition a été bien reçue par les parlementaires. «Trois députés ont interpellé les attachés politiques sur place qui semblaient inquiets de la situation», mentionne-t-il.

L’homme fonde peu d’espoir à court terme sur cette démarche, surtout de la part du ministre de la Santé. «M. Barrette est plus sensible à la confrontation des parlementaires de l’opposition qu’au traitement de ses citoyens», lance-t-il.

Sur le plan personnel, M. Martin multipliera les rencontres avec les politiciens des paliers municipal, provincial et fédéral au cours des prochaines semaines. «Mon but est d’en faire (la maladie de Lyme) un enjeu politique. Ce sera la seule façon de penser être reconnu vraiment à moyen terme», soutient-il.

Mercredi, M. Martin accompagnait une délégation de l’Association québécoise de la maladie de Lyme. La pétition a été déposée par le député et porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé publique et de prévention Sylvain Pagé.

 

 

  • Denis Larouche

    Bravo pour votre initiative c’est avec des gens impliquer qu’on peut changer les choses. Bravo à vous.