Palmarès de MacLean’s : la région de Châteauguay moins «dangereuse» que la moyenne canadienne

Palmarès de MacLean’s : la région de Châteauguay moins «dangereuse» que la moyenne canadienne

La police de Châteauguay desservait en 2016 une population de 79 784 âmes.

Le territoire de la police de Châteauguay affichait en 2016 un Indice de gravité de la criminalité sous la moyenne du Canada, selon des données de Statistique Canada compilées par le magazine MacLean’s.

Comme son nom l’indique, l’IGC tient compte du nombre de crimes rapportés par un corps policier mais aussi de leur gravité. L’IGC pour l’ensemble du Canada était de 71 en 2016. L’IGC sur le territoire de la police de Châteauguay, comprenant à l’époque la ville du même nom, Beauharnois, Mercier, Léry et Saint-Isidore était de 42. Ce qui lui conférait le 175e rang sur 229 services de police au pays, selon le classement de MacLean’s. L’indice y est cependant en hausse par rapport à 2015, comme dans l’ensemble du Canada.

D’un océan à l’autre, le pays est toutefois moins «dangereux» qu’en 2006. L’IGC se situait alors à 100, indique Statistique Canada.

Bien que l’IGC national ait augmenté de 1 % en 2016, passant de 70,1 en 2015 à 71,0, il est demeuré de 29 % inférieur à celui enregistré 10 ans auparavant, en 2006. – Statistique Canada

Le territoire de la police de Roussillon, du côté de Saint-Constant, Sainte-Catherine, etc. figure au 198e rang avec un ICG de 35.

Taux d’agressions sexuelles supérieur à la moyenne

Avec 59 cas en 2016 pour une population de 79 784, le territoire de la police de Châteauguay affiche un taux d’agressions sexuelles supérieur à la moyenne canadienne, soit 73,95 par 100 000 habitants contre 56,56 pour le Canada.

Les taux par 100 000 habitants y sont inférieurs à la moyenne pour tous les autres types de crime, sauf la conduite avec facultés affaiblies ainsi que le trafic et la production de cannabis, toujours selon la compilation de Maclean’s, soit :

Région de Châteauguay – Canada

Homicide = 0 – 1,68

Voies de fait = 344 – 430

Infractions liées aux armes à feu = 0 – 6,79

Vols = 38,85 – 60,09

Cambriolages = 308,33 (Canada 438,51)

Fraudes = 191,77 (Canada 299,05)

Conduite avec les facultés affaiblies = 213,08 (Canada 194,31)

Trafic ou production de cannabis = 32,59 (Canada 29,32)

Trafic ou production de cocaïne = 13,79 (Canada 19,73)

Offenses criminelles de mineurs = 3,76 (Canada 16,74)

 

Une ville de 14 000 habitants pas tranquille

North Battleford en Saskatchewan occupe la première place au classement avec un IGC de 353, soit plus de 4 fois la moyenne du pays. Les policiers ne chôment pas dans cette ville de 14 000 habitants. En 2016, un total de 25 infractions liées aux armes à feu y ont été enregistrées, notamment pointer et décharger une arme, 248 de conduites avec les facultés affaiblies et 1192 de troubler la paix, rapporte MacLean’s. 

L’endroit le moins dangereux au pays

Le territoire de la police régionale de Kennebecasis au Nouveau-Brunswick, qui dessert 29 000 habitants, occupe la 229e et dernière place au classement. Son IGC est de 16.