La police envisage l’embauche d’un chien MIRA

La police envisage l’embauche d’un chien MIRA

Le chien Nana, du Centre jeunesse de la Montérégie.

Crédit photo : Gracieuseté-Yann Cano

L’équipe sociocommunautaire de la police de Châteauguay envisage d’acquérir un chien «d’assistance émotionnelle» dans ses rangs. Le projet pourrait être présenté aux élus municipaux en 2018.

Châteauguay s’inspire du projet mis sur pied par la police de Sherbrooke il y a un peu plus d’un an pour accompagner de jeunes victimes d’actes criminels. La présence de ce chien spécialement dressé par la Fondation MIRA s’est entre autres avérée bénéfique pour réduire le stress pendant les procédures judiciaires. Le sergent Jean-Philippe Hurteau de la police de Châteauguay indique que l’équipe sociocommunautaire «a reçu le mandat de mettre sur pied un projet d’acquisition d’un tel chien dans l’intention de le présenter aux élus en 2018».

M. Hurteau spécifie toutefois que contrairement à ce qui a été mentionné par certains médias dernièrement, la police de Châteauguay ne figure pas encore sur la liste d’attente de la Fondation MIRA.

La police de Châteauguay n’est pas la seule à s’intéresser à cette nouvelle approche. Le Centre jeunesse de la Montérégie a annoncé lui aussi l’embauche de Nana, premier chien au Québec à travailler en centre jeunesse.