Réveillés par l’odeur du plastique brûlé

Réveillés par l’odeur du plastique brûlé

(Texte de Marie-Josée Bétournay) Les occupants d’une résidence de la 15e Avenue à Beauharnois ont été réveillés par une odeur de brûlé dans la nuit du 16 au 17 décembre.

Selon le directeur du service incendie Jean-Maurice Marleau, un morceau de plastique prisonnier d’une plinthe électrique est à l’origine de l’incident. À l’arrivée des pompiers, les occupants se trouvaient à l’extérieur. «Quand il y a odeur de fumée, notre centrale avise les gens d’évacuer», précise M. Marleau. Personne n’a été blessé.

La dernière semaine a été riche en événements pour les sapeurs de Beauharnois. Les pompiers ont secouru des automobilistes dans cinq accidents survenus sur l’autoroute 30 et deux autres sur le boulevard Cadieux et la rue Urgel-Charette, respectivement. Dans tous les cas, les dommages sont matériels. Le 12 décembre, les premiers répondants ont été appelés en entraide à Saint-Étienne-de-Beauharnois pour maîtriser un incendie dans un garage résidentiel.

M. Marleau explique que durant la période hivernale, les incidents se font plus nombreux. Le nombre d’appels risque aussi d’augmenter au cours de la période des Fêtes. Systèmes de chauffage défectueux, feux de cheminée ne sont que quelques-unes des causes, conclut le directeur incendie.