Saines habitudes de vie: 800 jeunes courent trois kilomètres à Beauharnois

Marie-Josée Bétournay marie-josee.betournay@tc.tc
Publié le 13 octobre 2016

Les jeunes de 1re, 2e et 3e secondaire ont couru dans la première vague.

©TC Media – Marie-Josée Bétournay

Le jeudi 13 octobre était jour de course pour les élèves de l’École secondaire des Patriotes-de-Beauharnois, à Beauharnois. En matinée, près de 800 jeunes ont fait abstraction du temps pluvieux et se sont élancés sur un parcours de 3 km.

Par cette course, les enseignants cherchaient à créer un lien d’appartenance des jeunes à l’école et encourager l'adoption de saines habitudes de vie. «Ils (les jeunes) se pratiquent depuis septembre en classe et à la maison (en vue de cette course) (…) On a vu l’évolution des jeunes. On leur a lancé un défi et on veut développer cette culture», explique le professeur d’éducation physique et responsable du programme Hockey, Patrick Laserra. La course à pied laisse place à un événement annuel à l’École secondaire des Patriotes-de-Beauharnois. Cette année, le parcours a été prolongé et la logistique amplifiée. «On a voulu rendre la course plus professionnelle. Donc, la course est chronométrée à l’aide de puces électroniques», poursuit M. Laserra.

Les jeunes de 1re, 2e et 3e secondaires se sont massés derrière la ligne de départ vers 9 h 30. Le temps était nuageux. Quelques minutes après le départ, la pluie a commencé à tomber. Les premiers coureurs ont terminé la course pratiquement au sec alors que les derniers étaient trempés jusqu’aux os.

Les élèves de 4e et 5e secondaire ont emboîté le pas aux plus jeunes à 11 h. Une quinzaine d’enseignants ont couru aux côtés des jeunes. Le parcours dans les rues de la municipalité était des plus sécuritaires grâce à la contribution de la Ville de Beauharnois ainsi qu’à celle des élèves inscrits au programme Option sport.

Jérémy Allard, un élève de 3e secondaire, a trouvé le circuit bien agréable.

©TC Media – Marie-Josée Bétournay

Le directeur de l’école, Éric Ste-Marie, a encouragé les jeunes au passage.

©TC Media – Marie-Josée Bétournay