30 000 signatures pour un meilleur financement communautaire

30 000 signatures pour un meilleur financement communautaire

Des représentants d’organismes communautaires de la région ont manifesté récemment, à Salaberry-de-Valleyfield contre le sous-financement du milieu communautaire.

Crédit photo : Gracieuseté

Plus d’une centaine de personnes issues du milieu communautaire, dont près de la moitié provenant de la Montérégie, ont assisté le 7 février au dépôt d’une pétition demandant au gouvernement un réinvestissement de 475 M$ dans les organismes d’action communautaire autonome.

Cette pétition de 30 000 signatures a été déposée par la députée de Québec solidaire Manon Massé, dans le cadre de la journée d’actions régionales de la campagne Engagez-vous pour le communautaire.

«Malheureusement, un très grand nombre d’organismes communautaires sont encore loin, même très loin d’un financement adéquat, déplore la directrice de la Maison des jeunes des 4 vents, Annick Corbeil. Nous vivons à tous les jours les conséquences de ce sous financement. Nous devons passer des heures innombrables à rechercher du financement au lieu d’être auprès des personnes dans le besoin.»

Ce dépôt marque également le coup d’envoi d’une série d’actions pré-budgétaires pour le rehaussement du financement des organismes communautaires à travers le Québec. En Montérégie, les organismes ont visité les bureaux de députés pour leur parler de leur réalité et de leurs besoins, des actions de piquetage ont lieu, des soupes populaires sont organisées, des vidéos sont produites.

 La Table régionales des organismes communautaires et bénévoles de la Montérégie (TROC-M) profite également de cette période préélectorale pour sensibiliser les élus aux conditions de travail des travailleuses du communautaire. On note, entre autres, que ces travailleuses gagnent un salaire horaire beaucoup moindre que le salaire moyen au Québec, malgré un taux de diplomation postsecondaire très important.

Ces actions sont nécessaires car le gouvernement actuel ne prend pas de réelles mesures pour répondre aux besoins des groupes. Aucun nouveau crédit n’est prévu pour l’année à venir pour les organismes communautaires du domaine de la santé et des services sociaux.

C’est pourquoi, et dès le prochain budget, le gouvernement doit accorder de nouveaux crédits substantiels à la mission des organismes communautaires.

(Source: TROC Montérégie)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar