Actualités
Faits divers

50 000$ en récompense afin de localiser le suspect d’un meurtre à Longueuil

le mardi 28 juin 2022
Modifié à 13 h 29 min le 28 juin 2022
Par Michel Hersir

mhersir@gravitemedia.com

Le directeur du SPAL Fady Dagher estime que Youcef Bouras a encore des proches dans la région. (Photo : Le Courrier du Sud – Michel Hersir)

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), en collaboration avec le programme BOLO et Jeunesse au Soleil, offre une récompense allant jusqu’à 50 000$ dans le but de localiser et arrêter Youcef Abderahim Bouras, suspect dans une affaire de meurtre à Longueuil remontant en octobre 2017. L’homme est aujourd’hui âgé de 25 ans.

Si un peu moins de cinq années ont passé depuis le meurtre de Muhammad Adhane, le SPAL estime que, même si le suspect pourrait se trouver hors du territoire, il a toujours des connaissances dans la région.

«On vise le grand Montréal, parce qu’on pense que son environnement, les gens qui le connaissent très bien, savent exactement où il est, et pourraient parler», a déclaré le directeur général du SPAL Fady Dagher.

En marge de l’offre de récompenses, une campagne publicitaire de cinq semaines est déclenchée dès aujourd’hui, le 28 juin. Sept panneaux publicitaires sont mis en place, dont environ la moitié sur la Rive-Sud, sur les principales autoroutes, ainsi qu’une campagne numérique entre autres sur Google, Facebook et Instagram.

6e suspect le plus recherché au Canada

Le programme BOLO est une initiative de la Fondation Stéphan Crétier, qui vise notamment à utiliser les réseaux sociaux et la technologie afin d’encourager les citoyens à garder l’œil ouvert pour les suspects les plus recherchés au Canada.

Il a dévoilé en avril un palmarès des 25 suspects les plus recherchés au pays, dans lequel Youcef Bouras se classe au 6e rang. Depuis, 4 des 25 suspects ont été localisés.

Le dévoilement de ce classement a d’ailleurs été l’élément déclencheur à cette campagne conjointe, alors qu’il n’y a pas eu de nouvelles informations dans le cadre de l’enquête, qui est toujours en cours.

Rappel des faits

Le 15 octobre 2017, à la suite d’une dispute survenue sur la rue Grant, près du boul. Ste-Foy, entre Muhammad Adhane et Youcef Bouras, ce dernier aurait sorti une arme à feu pour tirer sur la victime.

Retrouvée dans un état grave, la victime avait rapidement été transportée dans un centre hospitalier de la Rive-Sud, mais elle n'a pas survécu à ses blessures.

Des témoins présents sur la scène ont d’ailleurs été relancés dans le cadre de la campagne actuelle.

«Depuis que mon enfant s’est fait enlever la vie, j’ai vécu une douleur qui m’a changée à jamais. Moi, son père, ses sœurs et son frère, aimerions trouver une certaine quiétude et pouvoir fermer la boucle de cet infâme crime», a déclaré la mère de la victime par l’entreprise de M. Dagher.

Dernières nouvelles