Actualités

Dépasser légèrement les limites de vitesse constitue-t-il un comportement normal ?

mercredi le 13 octobre 2021
Modifié à 16 h 29 min le 13 octobre 2021
Par Textuel

Près des écoles, on voit parfois des panneaux-enfants pour sensibiliser les automobilistes à l’importance de respecter les limites de vitesse. (Photo: gracieuseté)

Bien que les conducteurs soient au fait des risques et des dangers que comporte la vitesse au volant, les excès de vitesse sont encore très présents sur nos routes et font de nombreuses victimes annuellement. Les grands excès de vitesse, dont ceux en zones scolaires, sont désapprouvés par la majorité. Cependant, le dépassement plus modeste des limites de vitesse est quant à lui un phénomène généralisé et banalisé par les conducteurs. En effet, il est très fréquent que les conducteurs roulent à 5, à 10 ou même à 15 km/h au-dessus de la limite permise, sans même considérer qu’ils sont imprudents ou qu’ils roulent trop vite.

Les petits excès de vitesse sont une pratique répandue et acceptée socialement. Pourtant, aussi minimes soient-ils, les petits excès de vitesse présen­tent des risques, notamment pour les usagers vulnérables. En effet, cha­que kilomètre-heure compte, puisque dès que la vitesse augmente, le champ de vision diminue en raison du nombre maximal d’informations que le cerveau peut traiter. À l’intérieur d’une zone scolaire ou résidentielle, il est impératif de bien voir  en périphérie afin de pouvoir bien analyser l’environnement. La distance de freinage augmente aussi en fonction de la vitesse. Entre 30 km/h et 50 km/h, la distance de freinage fait plus que doubler, passant de 15,5 m à 31,2 m pour une automobile!

Bref, restons zen sur les routes et prenons quelques secondes de plus pour arriver à destination. En plus de respecter les limites de vitesse, nous participerons grandement à la sécurité de tous.

(Avec la collaboration de la Société de l’assurance automobile du Québec)

 

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous