Opinion

Le vignoble Culmina

vendredi le 19 novembre 2021
Modifié à 8 h 28 min le 19 novembre 2021
Par Serge Leduc

Notre chroniqueur vin Serge Leduc en compagnie de Tatiana et Marzke du vignoble Culmina. (Photo : Gracieuseté)

Je vous propose dans cette chronique un retour sur mon voyage en Colombie-Britannique en septembre dernier. Cette province n’a pas été épargnée cette année par Dame Nature. Cet été, les nombreux feux de forêt ont dévasté près de 900 hectares dans cette province, cela représente près de deux fois l’île de Montréal! Et aujourd’hui, c’est le déluge. Vous avez surement vu à la télé les images des glissements de terrain et des inondations que cela a causé. On parle même d’une « rivière atmosphérique ». J’envoie des ondes positives aux nombreuses personnes rencontrées lors de ce magnifique voyage dans ces moments difficiles.

Comme déjà mentionné dans mes chroniques précédentes sur ce voyage, j’ai eu droit à de très belles visites dans chacun des vignobles visités. Aujourd’hui, je vous propose une visite du vignoble Culmina. Situé au sud de la ville de Oliver, à moins de 20 minutes de Osoyoos, j’ai eu le plaisir de visiter ce domaine avec Tatiana et Marzke. Après trois ans de travail, le millésime 2021 aura droit à la certification bio, qui vient tout juste d’être obtenue. Cela est en lien direct avec la philosophie d’élaboration de leurs vins soit : être très attentionné aux soins de la vigne et des raisins (d’où la conversion bio) et intervenir le moins possible au chai pour avoir un vin de grande qualité. À cet effet, on utilise un pressoir vertical qui requiert plus de travail, mais assure une plus grande qualité du jus de même que la gravité pour transporter ce jus dans les cuves situées à un niveau inférieur.

Le vignoble est divisé en trois différentes parcelles totalisant plus de 15 hectares. Les vendanges sont exclusivement manuelles et les raisins des différentes parcelles sont fermentés et vieillis séparément. L’ensemble des vignes permettent de produire plus de 120 000 bouteilles de vin de grande qualité.

J’ai eu le plaisir de déguster sept de leurs vins. Je vous propose ici deux vins de ce vignoble de retour bientôt sur les tablettes de la SAQ.

Culmina Decora, Riesling 2018 (13294651)

Élaboré avec le cépage riesling à 100%, ce vin n’a pas eu de vieillissement en barrique. Il en résulte un vin d’un beau jaune qui offre au nez des effluves d’agrumes, de fleurs blanches et des notes minérales. Fidèle au cépage riesling, l’acidité est bien présente en bouche. Ce vin sec est mi-corsé, le tout d’une belle longueur. À servir avec des fruits de mer tel un ceviche de pétoncle aux pamplemousses ou des huitres. Un poisson blanc grillé fera aussi un bel accord.

Prix 27.45$

Culmina Hypothesis 2016 (12625788)

Ce vin rouge est le vin phare de la maison. Il est le résultat de l’assemblage de cinq cépages que le cabernet sauvignon et le merlot représentent 75% de l’ensemble. Le tout est complété par du cabernet franc, malbec et petit verdot. Il a été vieilli 16 mois en barrique de chêne français dont le tier de fût neuf. Lorsque je mentionnais plus haut la grande attention apportée aux raisins, ceux-ci furent vendangés sur plus d’un mois soit du 5 octobre jusqu’au 11 novembre 2016. Cela a permis à chacun des cépages d’atteindre une pleine maturité et de donner un vin d’exception. D’un beau rouge rubis intense, ce vin présente au nez des notes de fruits noirs, des notes grillées, une pointe de cuir et un bois non envahissant. En bouche, ce vin sec à l’acidité rafraichissante, présente des tannins plutôt fermes, le tout s’étire en bouche pour notre plaisir. Idéal avec un jarret d’agneau, un steak de viande sauvage ou une bavette de bœuf. On peut le servir maintenant, mais on pourrait le conserver jusqu’à cinq ans en cave. Un délice!

Prix 45.75$

Dernières nouvelles