Aéroglisseur à Châteauguay: glace brisée et visages éclaboussés

Aéroglisseur à Châteauguay: glace brisée et visages éclaboussés

L’aéroglisseur sur la rivière Châteauguay, le 13 mars 2019.

Crédit photo : (Patricia Blackburn)

Plusieurs curieux étaient postés le long de la rivière Châteauguay, le 13 mars en milieu d’après-midi, pour observer les exploits de l’aéroglisseur de la Garde côtière canadienne, de passage dans le secteur pour briser la glace.

Après une pause d’environ une heure pour laisser les glaces brisées descendre vers le lac Saint-Louis, le capitaine de l’aéroglisseur, Marty Robitaille, réactivait les moteurs vers 15h30 pour finir le travail. «Tout s’est bien passé jusqu’ici, c’est une belle glace lisse qui se brise bien» a -t-il confié en entrevue téléphonique au Journal, alors qu’il s’apprêtait à repartir.

À lire aussi : L’aéroglisseur de retour jeudi matin

Plusieurs curieux, dont des enfants qui sortaient de l’école, ont observé les manœuvres spectaculaires de l’appareil alors qu’il passait. Certains criant en recevant quelques éclaboussures d’eau projetées par le vent au passage.

Vendredi, ce sera au tour de l’excavatrice amphibie (la «grenouille») de poursuivre le travail.

Ces interventions sont nécessaires pour prévenir les embâcles qui peuvent causer des inondations lors du dégel. L’eau coule vers le lac Saint-Louis, où la glace en place constitue un bouchon qui peut faire monter l’eau en amont.

La Ville de Châteauguay demande aux citoyens de ne pas s’approcher trop près de la rivière lors de la présence de l’aéroglisseur et de la grue amphibie.

 

Commenter cet article

avatar