Opinion

Billet d'humeur : Un petit mystère

vendredi le 03 décembre 2021
Modifié à 15 h 36 min le 03 décembre 2021
Par Hélène Gingras

Une voix sortait de la barre de son... (Photo: Depositphotos)

Appliquez-vous une logique à tout?

Je suis une personne de nature très pragmatique et logique. J’arrive généralement à trouver une explication sensée à ce que je vois ou ce qui m’arrive. Même si ça peut parfois se faire à retardement.

Mais cette fois, j’avoue que je suis sans mots. Dans le néant. Que je n’ai toujours pas résolu le mystère. Des jours plus tard. Et que j’ai beau y repenser, je ne comprends toujours pas ce qui a pu arriver.

Je vous explique.

L’autre nuit, peu après 4h30 du matin, j’ai été réveillée par la voix de deux personnes qui parlaient fort dans mon salon. J’ai cru que la police avait défoncé ma porte et discutait à voix haute. Très haute. Deux voix féminines. Qui échangeaient en anglais. Le ton de leur discussion était ferme. Voire autoritaire.

Ça réveille mal, je vous en passe un papier! Et j’avoue que c’est aussi un peu épeurant de se sentir ainsi envahie dans son intimité en pleine nuit.

Une fois la surprise encaissée et mon réveil brutal complété, je me suis levée d’un bond pour me rendre dans le salon. Appréhendant de me retrouver face à face avec quelqu’un. Heureusement, il n’y avait personne.

J’ai aussitôt fixé le téléviseur. Fermé. Mais la barre de son de la télé, réglée sur le Bluetooth, jouait à tue-tête. Or, pour fonctionner, elle doit justement être jumelée à un appareil Bluetooth. Comme ma tablette électronique, par exemple. À laquelle je n’avais pas touché depuis que j’avais mis la tête sur l’oreiller. Des heures auparavant.

Les deux chats dormaient dans une autre pièce. J’ai écarté le fait qu’ils aient pu accidentellement activer la barre de son. Quoi que ça ne réglait pas la connexion d’un appareil à distance.

J’ai dû fermer la barre de son pour mettre fin à cette discussion non désirée. Et j’ai eu toutes les difficultés du monde à me rendormir.

«La certitude et le mystère sont pour le sentiment. La clarté et l’incertitude, pour le raisonnement.»

-Antoine de Rivarol

Aussitôt levée au matin, je me suis précipitée dans le salon pour rallumer la barre de son. On n’entendait rien.

À ce jour, je ne comprends toujours pas ce qui est arrivé.

Si quelqu’un a une explication logique, je suis preneuse! Parce que je donne ma langue au chat.