Châteauguay: projets de développement controversés dans le corridor vert

Par Patricia Blackburn
Châteauguay: projets de développement controversés dans le corridor vert
Un terrain marécageux dans la ceinture verte Châteauguay-Léry. (Photo : (Michel Thibault))

La Ville de Châteauguay souhaite que la MRC de Roussillon assouplisse certaines règles afin d’ouvrir la voie à des projets de développement résidentiel à haute densité sur des terrains boisés situés dans le corridor vert Châteauguay-Léry.

Les modifications demandées touchent des terrains actuellement situés dans des zones dites de «conservation viable», où le développement urbain est autorisé, mais à faible densité.

Châteauguay aimerait faire passer la densité maximale permise dans ces zones de 2 à 7 logements à l’hectare. Que l’occupation maximale permise soit rehaussée de 45% à 60%. Que les fonctions «activité récréative intensive», «équipement institutionnel et communautaire non structurant» et «agriculture urbaine» soient autorisées dans les secteurs de développement résidentiel. Elle demande également d’abolir les normes de déboisement quant au pourcentage maximal de la superficie d’un terrain et aux bandes maximales d’une construction.

Ces suggestions seront acheminées à la Municipalité régionale de comté (MRC) de Roussillon, dans le cadre du processus de révision du schéma d’aménagement et de développement (PMAD) actuellement en cours. Le conseil de Ville a adopté une résolution en ce sens le 15 avril.

Opposition

Le corridor vert Châteauguay-Léry et les zones affectées par les changements proposés, selon l’organisme SOS Fernand-Seguin. (Photo:Gracieuseté, SOS Fernand-Seguin)

La résolution a toutefois été adoptée sur division. Trois des conseillers (Mike Gendron, Éric Allard et François Le Borgne) s’y sont opposés, évoquant notamment l’importance de conserver l’intégrité du corridor vert.

L’organisme SOS Fernand-Séguin, voué depuis sa création à la protection de ce corridor, a également dénoncé cette initiative du conseil de Ville et appelé à la mobilisation citoyenne. Selon le porte-parole Guy Turcotte, plus de 4 millions de pieds carrés seraient menacés si les changements proposés par la Ville étaient appliqués par la MRC dans son schéma révisé.

Les terrains boisés touchés par ces possibles changements se situent «dans les secteurs du boulevard René-Lévesque et Brisebois, de la rue Bourdon et du Carré Saint-Louis. Et au bout de la rue Lionel-Groulx et du boulevard Rousseau», a mentionné le maire Pierre-Paul Routhier le 15 avril.

Partager cet article

16
Laisser un commentaire

avatar
12 Comment threads
4 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
15 Comment authors
Irma Isabel StollRichard BlanchetteJean-Yves LabergeMichel BoutinMichel Paradis Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
jnp
Guest
jnp

ça sent l’incompétence et la corruption à plein nez,
juste penser que la ville a dépensé pour atténuer des ilots de chaleur alors qu’on en crée allègrement.
La bande verte doit être minimalement conservée et idéalement agrandie et non l’inverse.
mon souhait est que la MRC maintienne sa position et que la bande verte demeure intacte pour le bien être des citoyens actuels, il y a déjà assez de développements sauvages comme ça.

Simon Laplante
Guest
Simon Laplante

Moi aussi je suis contre ce projet.La bande verte doit être conservée de manière intégrale et demeurer intact pour encore plusieurs générations futures.

Irma Isabel Stoll
Guest
Irma Isabel Stoll

Moi aussi, Je suis en contre ce projet. Il ne faut pas accepter.

Micheline Poirier
Guest
Micheline Poirier

Ça sent mauvais… je suis contre ce projet d’atteinte à l’intégrité du corridor vert

Duke Earle
Guest
Duke Earle

Auto correct won’t allow me to voice my opinions – bottom line is No. No. No.

Jduc
Guest
Jduc

Jduc Notre maire actuel est en train de détruire beaucoup de boisé depuis qu’il est au pouvoir. Au lieu de limiter les dépenses pour ne pas augmenter les taxes, il préfère faire plaisir à ses amis propriétaires de terrains et entrepreneurs. J’appuie les propos de jnp, cela sent la corruption à plein nez. Trois de ces conseillers (Mike Gendron, Éric Allard et François Le Borgne) s’opposent à ce projet de développement . Notre maire devrait les écouter et les autres conseillers devraient également écouter leur concitoyens et dire à leur maire d’arrêter de tout détruire. Partout on parle d’environnement afin… Lire la suite »

Denis Giguère
Guest
Denis Giguère

C’est répugnant. J’exige la démission du Maire. C’est un fou.

jnp
Guest
jnp

la démission est un geste volontaire, la destitution est un châtiment plus approprié

John Stabb
Guest
John Stabb

Once it’s gone, it’s gone forever. Write to your council person(s) and tell them what you think. 3 are already against it (Gendron, Le Borgne and Allard). It only takes two more to rescind the resolution. Don’t be helpless if you feel strongly about this. Take action.

Yuri
Guest
Yuri

Je suis contre le projet. La bande verte doit être conservé.

Nicole Boisvert
Guest
Nicole Boisvert

Ce corridor vert est déjà minimal…..a mon avis il faudrait l’agrandir…..pour moi c’est non a sa destruction pour quelque motif que ce soit.

P. Brière
Guest
P. Brière

Il faut à tout prix conserver tout ce qui fait partie de la ceinture verte, c’est le poumon de la région métropolitaine et les espèces qui disparaîtront avec l’espace construit ne renaîtront pas avec plus d’habitations. Quelle manque de vision écologique!!!

Michel Boutin
Guest
Michel Boutin

le nom du parti ce n’est pas Vision Chateauguay. ……

Michel Paradis
Guest
Michel Paradis

C est élus sont des petits visionnaires qui n ont qu un seul objectif plaire aux promoteurs oubliez le gros bon sens dans leur cas triste à dire mais il y aura d autres coups comme ça

Jean-Yves Laberge
Guest
Jean-Yves Laberge

Les secteurs inondes naturellement doivent demeurer inonde naturellement. Depuis quelques decennnies le niveau des cours d’eau environnant ne cesse d’augmemter. Pourquoi doit on toujours utiliser les finances publiques, pour alterer l’evolution de notre seule nature denaturee par la soif du profit. En eliminant les secteurs inondes naturels, filtrant les eaux qui nous desalterent. Voyez la forme literaire » ALTERER FILTRANT DESALTERANT. Le desastre naturel reel evoluant devant nos yeux sans tenir conscience de sa continuite et de son envahissement inevitable, amenent au d’equilibre d’une nature qui continue de nous punir par notre inconscience. L’apport du gain, influence de l’interet prive… Lire la suite »

Richard Blanchette
Guest
Richard Blanchette

Communiquez avec vos amis, vos voisins et soyez nombreux à la séance municipale mar. le 21 mai prochain à 19HR. ..Il faut se mobilisé
pour empêcher que cette administration de détruire nos zones vertes . Ce n’est pas la première fois que le maire et son équipe ont une
vision anti-protection de nos boisés et de la faune…Nous n’aurions jamais bénéficié de notre magnifique Ile St. Bernard sous cette direction.