Chaussée glacée sur Mercier: le MTQ met la faute sur la neige

Par pierreboulanger
Chaussée glacée sur Mercier: le MTQ met la faute sur la neige
Le pont Honoré-Mercier (Photo : Archives)

Le ministère des Transports du Québec, en charge du déneigement de la chaussée du pont Mercier, affirme qu’il n’a pas pu épandre des abrasifs adéquatement sur le tablier du pont mardi matin en raison de l’heure de la chute de la neige, qui coïncidait malheureusement avec l’heure de pointe.

Les automobilistes et les camionneurs de la rive-sud ont eu un difficile retour à la réalité mardi matin, avec la chute de cette première neige de la saison. En effet, la chaussée de la montée de la 132, du côté de Châteauguay était glacée ce qui a provoqué des bouchons majeurs, en direction de Montréal, dans le secteur.

Sur les ondes du 98,5 FM, on entendait le chroniqueur à la circulation, Marc Brière, faire mention que des automobilistes avaient mis plus de deux heures pour traverser le pont, sur lequel plusieurs véhicules peinaient à monter en raison de la glace. Curieusement, une fois sur le tablier plat du pont, les voies étaient libérées.

Camion coincé
«Lorsqu’on met les abrasifs trop tôt, ils sont rejetés de côté par le passage des véhicules et deviennent inefficaces. S’il avait commencé à neiger vers 3h, il n’y aurait pas eu de problèmes. C’est toujours pire quand il neige à l’heure de pointe», plaide Mario St-Pierre, porte-parole du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Toujours selon le porte-parole du MTQ, «puisque que la neige a choisi de s’abattre sur Montréal à l’heure de pointe, le camion de l’entreprise de déneigement Benny D’Angelo de Saint-Rémi a été lui-même coincé dans la circulation de la route 730 et a mis beaucoup de temps avant d’accéder au site».

M. St-Pierre explique que «l’incapacité des camions à monter l’entrée du pont a eu «un effet domino. Les camions bloquaient la circulation.»
Le pont Mercier a la particularité d’avoir une double juridiction.

C’est en effet la Société des Ponts Jacques-Cartier et Champlain Inc., un organisme fédéral, qui est en charge de la section au-dessus de la voie maritime. Toutefois, les sections situées au-dessus de la terre ferme, relèvent du ministère des Transports du Québec.

Quelques 80 000 véhicules empruntent le pont Mercier à chaque jour.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de