Claude Reid veut que le comté obtienne enfin ce qui lui revient

Claude Reid veut que le comté obtienne enfin ce qui lui revient
Claude Reid (Photo : Pierre Langevin)

Claude Reid dit triper dans le rythme de fou imposé par la vie de député. Surtout qu’il voit que le comté de Beauharnois réussit de plus en plus à tirer son épingle du jeu.

«On a commencé à faire bouger les choses pour le comté, a noté le député. On a des outils connus pas assez connus. Mais plusieurs ministres ont visité la région et on marque des points. »

Claude Reid a récemment intégré l’équipe de la ministre déléguée aux Transports Chantal Rouleau. Son travail sera d’élaborer un plan d’action pour la stratégie maritime.

Justement, les nombreux ministres qui ont visité le comté ont constaté que le Port de Valleyfield était un atout majeur. «On le prend pour acquis, mais les ministres ont découvert une infrastructure importante, a-t-il indiqué. Il se positionne pour un projet-pilote de cabotage. »

Parmi les faits saillants de sa première année comme élu, Claude Reid a parlé de l’investissement de 12 M $ au Port. «C’est un dossier qui ne bougeait pas pour des raisons que j’ignore, soutient-il. On a réussi à le faire débloquer. Le nouveau quai va permettre à plusieurs bateaux d’accoster en même temps. »

Travailler ensemble

Le député dit avoir rencontré les maires et les acteurs sociaux de la région au cours de la dernière année. «Il faut travailler tout le monde ensemble, explique-t-il. C’est correct qu’on nous mette de la pression pour que les choses bougent. J’ai demandé d’être ajouté en copie-conjointe aux demandes formulées par les Villes et les entrepreneurs. »

Son équipe a été modifiée récemment avec l’ajout de Carole Thivierge et Pierre Montreuil. Parce que pour la seconde année, le député souhaite être encore plus sur le terrain. «Il faut poursuivre le travail et le consolider, assure-t-il. Pour faire rayonner et avoir notre place au soleil. Il faut bien s’entraider et bien s’appuyer pour devenir une région importante et confirmer notre rôle de Capitale régionale du Suroît et pourquoi pas de la Rive-Sud. »

«Je souhaite que nous puissions nous réaliser avec le potentiel qu’on a et du potentiel, il y en a. » – Claude Reid

À cet effet, comme la Montérégie était vaste et comprenait des réalités différentes, il a évoqué la possibilité que cette région soit scindée en trois parties.

Prochainement, il souhaite former des tables rondes avec les entrepreneurs afin de connaître leurs besoins.

Au cours de sa première année, il a salué comme bons coups le travail avec les maires de la région pour dézoner le lac Saint-François et une partie du fleuve des zones d’intervention prioritaires, les investissements de 18 M $ dans les écoles et le règlement sur le lien cyclable interrives sur le boulevard Mgr.-Langlois. «C’est un dossier que je suis content d’avoir réglé, de dire Claude Reid. J’aimerais souligner le travail des MRC qui ont mis de l’eau dans leur vin. Mais on doit continuer de travailler pour trouver un lien permanent. »

Sinon, en plus de représenter les citoyens de Beauharnois, M. Reid, en plus de son rôle cité plus haut avec Mme Rouleau, siège à de nombreuses commissions parlementaires en plus d’être sur le chantier de la mobilité durable. Un rôle qui le fait voyager à la grandeur de la province.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de