La construction d’un garage inquiète des groupes voués à la protection du corridor vert

La construction d’un garage inquiète des groupes voués à la protection du corridor vert

La zone ciblée se situe dans un boisé au bout de la rue Maupassant.

Crédit photo : (Le Soleil de Châteauguay-Patricia Blackburn)

Un projet visant à modifier le règlement de zonage d’un secteur situé aux abords du corridor vert Châteauguay-Léry par le conseil de ville de Châteauguay inquiète certains regroupements.

L’organisme SOS Fernand-Séguin, voué à la protection de ce corridor depuis 2008, a lancé un appel à la vigilance sur son site Internet ainsi que sur son compte Twitter, début août. «Le conseil de ville de Châteauguay tente de procéder en douce (pendant vos vacances) à un changement de zonage qui permettrait la destruction d’une partie du corridor vert de Châteauguay-Léry», écrit d’entrée de jeu l’organisme, dont le principal porte-parole, Guy Turcotte, était candidat au poste de conseiller dans l’équipe de l’ex-mairesse Nathalie Simon aux dernières élections municipales.

Le parti politique de l’ex-mairesse, Action Citoyenne, a d’ailleurs publié un communiqué dans lequel il dénonce le même projet. «Le conseil municipal dirigé par Pierre-Paul Routhier s’attaque maintenant au dézonage d’une partie de la ceinture verte», y lit-on. Le communiqué, entre autres diffusé sur le compte Twitter d’Action citoyenne- Citizens’ Action, a été retweeté par l’organisme Mouvement ceinture-verte par la suite. Ce dernier regroupement œuvre «à la création d’une ceinture verte dans la région écologique du Grand Montréal». En font entre autres partie la Fondation David Suzuki et le Conseil régional de l’environnement de Montréal.

Pas dans la ceinture verte, dit le maire

Contacté par le Journal le 9 août, le maire de Châteauguay, Pierre-Paul Routhier, a réaffirmé ce qu’il avait dit pendant la séance du conseil du 9 juillet, soit que la zone sujette au changement «ne fait pas partie de la ceinture verte».  «Il s’agit d’un terrain privé qui est dans les limites de la Ville de Châteauguay, et qui est actuellement dans un zonage de conservation», a-t-il expliqué après avoir validé l’information avec l’urbaniste de la Ville, Jocelyn Boulanger.

«Je ne serais jamais capable de changer le zonage d’un terrain qui fait partie de la ceinture verte. C’est un territoire qui est protégé par la CMM, puis par la MRC, et ensuite par la Ville» -Pierre-Paul Routhier, maire.

Pour un garage

Le projet en question concerne la zone P-840 située dans un boisé à l’extrémité de la rue Maupassant.  Le conseil envisage d’assimiler cette zone à celle qui se situe à côté, et où le développement résidentiel est autorisé. Tout ce processus a été enclenché afin de permettre à un citoyen propriétaire du terrain d’y construire un garage, explique le maire.

Un premier projet de règlement a déjà été adopté par le conseil à la séance du 9 juillet. Le conseiller indépendant François Le Borgne a toutefois demandé le vote. Il a notamment évoqué, pour expliquer son opposition, le fait que «d’un point de vue écologique», le projet se situait juste à côté de la ceinture verte, dans un zonage de conservation. «On n’est pas dans la zone identifiée comme étant la ceinture verte, mais on est dans le même coin», a-t-il fait valoir. Le vote des élus s’est conclu à la faveur du projet à sept contre un.

La version finale du règlement pourrait être adoptée à la prochaine séance du conseil le 20 août. Une consultation publique est toutefois prévue juste avant, soit le 15 août à 19h, à la salle du conseil de Ville de Châteauguay.

Ecosystème menacé?

Selon le représentant de SOS Fernand Seguin, Guy Turcotte, la zone visée par ce projet représente une superficie de 52 952 p2, «soit suffisamment grande pour construire 10 bungalows de taille moyenne», dit-il. L’organisme qu’il représente dit d’ailleurs craindre que ce changement, en apparence anodin, ne cache un projet de développement plus important qu’un seul garage. Ce qui, selon M. Turcotte,  «rétrécirait encore plus la ceinture verte et représenterait une menace à l’écosystème du secteur, où se trouvent plusieurs espèces menacées, dont le noyer cendré», plaide-t-il.

Une consultation publique aura lieu le 15 août concernant le projet visant à intégrer la zone P-840 à la zone H-831. (Photo : Gracieuseté, Ville de Châteauguay)
La zone se situe au bout de la rue Maupassant. (Photo: Google Maps)

 

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "La construction d’un garage inquiète des groupes voués à la protection du corridor vert"

avatar
Sylvain Léveillé
Invité
Sylvain Léveillé

Du développement………il est temps

Ginel
Invité
Ginel

Du développement !!!!!! Il n’y a plus de place à Châteauguay pour le développement s.v.p protégeons nos espaces vert.

Yasmine Zitouni
Invité
Yasmine Zitouni

BRAVO!

Yasmine Zitouni
Invité
Yasmine Zitouni

Un garage! C’est mieux que de sauver notre écosystème ?? Plus de bungalows? Cela vaut la peine d’éliminer notre espace vert? Qui met de l’argent dans leurs poches?

Theresa Haynes
Invité
Theresa Haynes

English translation please. This concerns me. I walk in those woods all the time since I live on Rousseau. English citizens deserve to be informed in their first language as well. We pay taxes too and some of us want to protest this.

LYZE
Invité
LYZE

Je suis tellement frustrée de voir qu’on ne pense pas du tout aux animaux qui vivent dans ce secteur ….Détruire leur habitats c’est pas grave Hein ? Si je vais détruire ton chez-vous tu dis quoi ? Ben voyons c’est juste pour un Christ de garage ! L’ARGENT L’ARGENT ET TOUJOURS L’ARGENT . L’ESPECE LA PLUS NUISIBLE SUR CETTE PLANETE C’EST L’HUMAIN ….IL DÉTRUIT TOUT SUR SON PASSAGE . MAIS NOUS ON SUBIT.