Corey Crawford range ses jambières

Par Yanick Michaud
Corey Crawford range ses jambières
Corey Crawford aura finalement passé toute sa carrière de dix ans avec les Blackhawks, soulevant au passage, deux fois la Coupe Stanley. (Photo : Archives)

Après une fructueuse carrière de dix ans dans la Ligue nationale de hockey, le gardien de but originaire de Châteauguay, Corey Crawford a annoncé cette fin de semaine qu’il avait retiré ses jambières pour une dernière fois.

« J’ai eu la chance d’avoir eu une longue carrière en jouant au hockey professionnel pour gagner ma vie. Je voulais continuer ma carrière, mais je crois avoir donné tout ce que je peux au hockey, et j’ai décidé qu’il était temps de prendre ma retraite », a indiqué par voie de communiqué le champion de deux Coupe Stanley. Le cerbère était devant la cage des Blackhawks de Chicago lors des deux conquêtes du Graal en 2013 et 2015.

Fort d’une carrière de dix saisons, toutes dans l’uniforme de Chicago, Crawford a mentionné qu’il est heureux et excité de passer au prochain chapitre de sa vie, avec sa famille.

Une carrière remplie d’exploits

Avec 260 victoires en carrière, dont 26 blanchissages en 488 matchs, le gardien châteauguois peut aussi se targuer d’avoir mis la main deux fois sur le Trophée Jennings et d’avoir fait partie de la formation des recrues étoiles en 2010-2011. Il a conservé un admirable pourcentage d’efficacité de 0,918.

Ainsi, avec 52 victoires en séries, nul besoin de chercher un meneur dans les moments forts des Blackhawks pour leurs deux plus récentes conquêtes de la Coupe Stanley.

En octobre, Corey Crawford avait joint les Devils du New Jersey à titre de joueur autonome. Mais après deux entraînements préparatoires fin décembre et début janvier, il a quitté la patinoire l’esprit en paix. « Je tiens à remercier l’organisation des Devils pour avoir compris et soutenu ma décision. Je tiens à remercier l’organisation des Blackhawks de m’avoir donné la chance de vivre mon rêve d’enfance. Je suis fier d’avoir participé à la victoire de deux Coupe Stanley à Chicago », a-t-il admis.

Il a aussi tenu à remercier ses coéquipiers et entraîneurs au fil des ans, alors que comptent parmi ceux-ci, les Jonathan Toews et Patrick Kane.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires