COVID-19
Actualités

Couvre-feu levé lundi et passeport vaccinal élargi aux grandes surfaces

jeudi le 13 janvier 2022
Modifié à 16 h 19 min le 13 janvier 2022
Par Vicky Girard

vgirard@gravitemedia.com

Le premier ministre François Legault a fait le point sur la COVID-19, le 13 janvier. (Photo: Capture d'écran - Facebook)

Alors que le Québec s’apprête à atteindre le sommet de la cinquième vague de COVID-19, le premier ministre François Legault a confirmé en point de presse le 13 janvier que les écoles pourront rouvrir leurs portes lundi, puis que le couvre-feu sera levé au même moment. Ce dimanche sera également le dernier pendant lequel les commerces devront être fermés.

Néanmoins, l’application du passeport vaccinal sera élargie aux magasins à grande surface, soit ceux de 1 500 mètres carrés et plus, excluant les marchés d’alimentation et les pharmacies, à compter du 24 janvier.

Il espère pouvoir rouvrir les restaurants, bars, cinémas et salles de spectacle prochainement, toujours avec l’utilisation du passeport vaccinal, a-t-il affirmé. 

Sommet de la vague

Malgré le fait que les tests ne soient plus effectués de la même façon, il y a confirmation de la part des experts à l’effet que le nombre de cas de COVID-19 se stabilise, a détaillé M. Legault. Le sommet de la vague des infections causées par le variant Omicron serait ainsi en voie d’être atteint dans les prochains jours, ce qui aura un impact sur les hospitalisations, qui diminueront par la suite, dit espérer le premier ministre. 

Selon lui, les mesures sanitaires mises en place à la fin du mois de décembre, «qui étaient dures», ont mené à ce résultat. Il a expliqué comprendre qu’Omicron «est plus contagieux, mais est moins grave sur la santé des gens», en ajoutant qu’il faut rester prudents. 

«C’est possible dans les prochains jours que le nombre d’hospitalisations augmente. C’est possible que la prochaine fin de semaine soit peut-être la fin de semaine la plus dure depuis le début de la pandémie dans le réseau de la santé. On a pris des mesures pour faire face à cela», a-t-il indiqué.

Concernant le deuxième couvre-feu en place depuis le 31 décembre, le premier ministre a répété que «c’était pour arrêter la montée exponentielle du nombre d’infections et d’hospitalisations». Les prédictions des experts lui permettent maintenant de ne plus appliquer cette mesure.

Dans les hôpitaux

Après discussions avec les syndicats du personnel de santé, les mesures pour soutenir les hôpitaux incluront la contribution du gouvernement au mieux-être des travailleurs de la santé, comme le paiement du stationnement, des taxis, des repas et des vacances lorsque ce sera possible. Le temps double sera également payé à ceux qui acceptent d’en faire. Ensuite, les tâches administratives seront assurées par des employés qui sont moins formés, a dit M. Legault, afin de décharger les infirmières. 

Un total de 2 000 places en formation accélérée pour infirmières auxiliaires ont été ouvertes. En date du 13 janvier, 8 300 inscriptions avaient été enregistrées. Puis, 3 000 places ont été affichées pour une formation d’agent administratif et 5 200 Québécois se sont inscrits.  

La facture de ces mesures s’élèvera à 500 M$, a-t-il toutefois laissé savoir. 

Écoles 

La réouverture des écoles a été annoncée officiellement le 12 janvier. Le premier ministre a confirmé et détaillé la nouvelle. 

«Je le dirai jamais assez comment c’est important. Parce que ce n’est pas la même chose l’école à distance. Ça amène des problèmes de décrochage scolaire, des problèmes de dépendance aux écrans, des problèmes dans certains cas chez le jeune de santé mentale, des problèmes de toutes sortes», a-t-il partagé. 

Devant les possibles inquiétudes de parents et enseignants, M. Legault a affirmé que le variant Omicron crée une toute nouvelle situation dans les écoles, puisqu’il a un impact moins important chez les jeunes. Au secondaire, 98% des élèves ont reçu une dose du vaccin contre la COVID-19, tandis que 90% ont eu deux doses. Puis au primaire, 60% ont leur première dose. Le personnel scolaire a également priorité en ce qui a trait à la troisième dose. 

Le nouveau directeur national de Santé publique, Luc Boileau, a affirmé au premier ministre que la ventilation est sécuritaire dans les établissements scolaires. 

Pendant plusieurs semaines, les enfants devront porter un masque et des tests rapides seront distribués dans les écoles. Le protocole d’isolement en cas d’infection demeure. 

De plus, grâce à une entente avec une entreprise québécoise, 70 millions de tests rapides, dont une partie sera fabriquée à Montréal, seront fournis à la province dans les prochaines semaines. 

Contribution santé 

M. Legault a annoncé qu’un débat à l’Assemblée nationale aura lieu concernant la contribution santé annoncée plus tôt cette semaine, dès la rentrée des politiciens en février. Il a détaillé que les personnes vulnérables, itinérantes ou malades, par exemple, ne seront pas pénalisées.