Des cyclistes dans le vent à Sainte-Martine

Des cyclistes dans le vent à Sainte-Martine

Donald Filion, participant au Parcours de la Solidarité, et Luce Dufault, co-porte-parole de l’événement.

Crédit photo : Le Soleil de Châteauguay Marie-Josée Bétournay

(Texte de Marie-Josée Bétournay) Les participants au Parcours de la Solidarité du Tour CIBC Charles-Bruneau ont fait une pause au pavillon Gaétan-Montpetit à Sainte-Martine vendredi matin.

 

Les 23 cyclistes y sont arrêtés une vingtaine de minutes le temps de faire le plein d’énergie et de contempler le paysage. Ils arrivaient de Salaberry-de-Valleyfield.

Vendredi, en début de matinée, le mercure indiquait 36 degrés Celsius avec l’humidité et les vents étaient vigoureux. Pour Donald Filion, un participant, les conditions étaient extraordinaires. «Le vent vient du nord et on l’a de dos. Le vent est plus sec et plus frais qu’hier. Ce sont de belles conditions pour rouler», dit-il. Il ajoute que les routes sinueuses qui traversent les champs constituent «un rêve de cycliste». En route, M. Filion a eu une pensée pour sa fille Léa-Marie. Elle a été diagnostiquée de l’anémie aplasique en 2015 et a reçu une greffe de la moelle osseuse un an plus tard.

La chanteuse Luce Dufault, porte-parole du parcours aux côtés du journaliste Alexandre Dubé, apprécie également le temps plus sec. «Ça se passe super bien. Hier, on a eu très chaud et aujourd’hui on se fait gâter», affirme-t-elle.

Les cyclistes ont repris la route en trois pelotons différents. Destination : Boucherville, arrêt final du parcours de 300 kilomètres. Le coup de départ de la randonnée a été donné à Gatineau jeudi.

Le Parcours de la Solidarité du Tour CIBC Charles-Bruneau soutient les enfants atteints de cancer. Le cancer constitue la première cause de décès par maladie chez les enfants de 0 à 18 ans. Plus de la moitié des enfants ont moins de 5 ans au moment du diagnostic, selon la Fondation Charles-Bruneau.

Commenter cet article

avatar