De la visite de La Ferté-Beauharnais à Beauharnois

De la visite de La Ferté-Beauharnais à Beauharnois

Bruno Tremblay, maire de Beauharnois, Annick François, Sylviane Sibiluisky, Nadia Courcelles et Marcel Labelle, citoyen féru d’histoire locale qui a guidé la délégation.

Crédit photo : Michel Thibault

Trois représentantes de la commune de La Ferté-Beauharnais en France ont séjourné à Beauharnois du 3 au 12 septembre.

Annick François, de l’Association autour des Beauharnais, Sylviane Sibiluisky, généalogiste, et Nadia Courcelles, infirmière retraitée, sont venus découvrir la région liée à Charles de Beauharnois, marquis qui fut gouverneur de la Nouvelle-France au 18e siècle.

«Le nom est sans doute devenu Beauharnois sur le bateau», a observé avec une pointe d’humour le maire Bruno Tremblay à l’assemblée publique du conseil de Beauharnois du 11 septembre où la délégation était invitée. Le premier magistrat a convié Mme François à adresser quelques mots aux gens présents en lui cédant son siège temporairement.

«Nous avons découvert des endroits fantastiques. Nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres», a affirmé la dame, ancienne maire de La Ferté Saint-Aubin.

Le maire Tremblay a mentionné qu’un jumelage des deux villes était envisagé. «Notre petit village situé à 30 km de Chambord ne compte que 544 habitants. Ce n’est pas une grande ville comme ici. Nos moyens sont limités», a observé Mme François.

«C’est un projet de longue haleine», a précisé Bruno Tremblay.

Commenter cet article

avatar