Décès d’un homme à Châteauguay : la SQ n’a commis aucune infraction, conclut le DPCP

Décès d’un homme à Châteauguay : la SQ n’a commis aucune infraction, conclut le DPCP

Le Bureau des enquêtes indépendantes a investigué sur place.

Crédit photo : Michel Thibault

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a annoncé qu’aucune accusation ne serait portée à la suite du décès d’un homme à Châteauguay, le 24 mars 2017, au terme d’un siège de près de 40 heures.

«Les policiers de la Sûreté du Québec impliqués dans cet événement n’ont commis aucune infraction criminelle» a conclu le DPCP.

La décision rendue publique le 24 septembre résulte de l’analyse du rapport du Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) qui avait été chargé de faire la lumière à la suite de la tragédie.

Dans la matinée du 22 mars, un huissier s’est présenté au domicile de Gary Traikov à Châteauguay dans le but de l’évincer. «À la porte, il rencontre l’individu et remarque que celui-ci tient un revolver dans sa main droite. Il quitte immédiatement les lieux et appelle les policiers de Châteauguay», rappelle le DPCP dans un communiqué.

La police de Châteauguay a confirmé la menace, érigé un périmètre de sécurité et entamé des négociations avec l’homme de 61 ans. Devant l’impasse, le groupe tactique d’intervention de la Sûreté du Québec a pris la relève. «Plusieurs tentatives de communications et d’actions sont faites sans succès pour obtenir la reddition de l’homme», indique le DPCP. Une détonation a retenti dans la résidence vers 1h27 le 24 mars. Par la suite, les membres du GTI de la SQ ont introduit une caméra au sous-sol de la résidence. Ils ont constaté que l’homme gisait au sol avec une blessure à la tête, une arme à ses côtés. Son décès a été constaté à l’hôpital.

Dans ce dossier, le BEI indique avoir affecté six enquêteurs, soutenus par deux techniciens en identité judiciaire, qui ont investigué sur place, «recueilli le témoignage de trois témoins civils et analysé les faits rapportés par 41 policiers directement liés à l’événement».

Poster un Commentaire

avatar