Déconfinement des sports collectifs pratiqués à l’extérieur

Par Yanick Michaud
Déconfinement des sports collectifs pratiqués à l’extérieur
Bien qu'il sera pratiqué autrement cette saison, il reste que le retour du baseball comme des autres sports d'équipe sera accueilli avec enthousiasme. (Photo : Archives)

Arborant un magnifique masque aux couleurs de Baseball Québec, la ministre Isabelle Charest avait de belles nouvelles pour les athlètes pratiquant des sports collectifs.

« Il y a quelques semaines nous annoncions le déconfinement dans une phase 1. Aujourd’hui, dans la situation actuelle, nous avons le feu vert pour la prochaine phase. La reprise progressive des sports collectifs qui se pratiquent à l’extérieur. Comme le soccer ou le baseball par exemple. Et ce, dès le 8 juin », lance la ministre déléguée à l’Éducation et championne olympique.

Au début, les athlètes devront reprendre la pratique de leur sport sous une forme d’entraînements supervisés. « En ce sens, j’aimerais saluer le travail des fédérations qui ont fait un excellent travail. Les jeunes pourront s’entraîner, sous la supervision d’entraîneurs. Pour ce qui est des matchs, ils pourraient reprendre dès la fin juin. Mais les protocoles devront être approuvés par la Santé publique. Ils seront analysés et des adaptations devront être faites au besoin », lance Isabelle Charest, enthousiaste.

Des jeunes heureux de bouger

La députée de Brome-Missisquoi est consciente que le sport se jouera différemment cet été. « Nous sommes conscients que la pratique des sports sera spéciale cet été. Mais il faut s’adapter. D’ailleurs, je tiens à souligner et féliciter la patience des jeunes. J’imagine à quel point c’est difficile pour eux. D’être privés de leur passion. Pour certains, dans les cas plus urgents, il y a Sport’aide qui peut aider. Une ressource pour ceux qui ont besoin d’une écoute », lance-t-elle.

Par ailleurs, les piscines privées, comme celles des campings par exemple, pourront également rouvrir le 8 juin. « Les cours guidés à l’extérieur pourront aussi reprendre. Le yoga par exemple », conclut Isabelle Charest.

Un premier ministre heureux mais prudent

Le premier ministre François Legault s’est réjoui de ces nouvelles. « On s’en va dans la bonne direction. En ce qui a trait au nombre de cas. Mais on m’a fait remarquer, et je l’ai constaté aussi, que dans certains aspects, il y avait un relâchement. Personne ne veut revenir en arrière », rappelle-t-il.

Il a revu les mesures adéquates comme la distanciation et le lavage des mains. « On voit moins de gens qui portent le masque. Pourtant il est fortement conseillé de le faire », lance celui qui portait un masque fabriqué dans Vaudreuil-Soulanges. Anaïs Sabourin, 15 ans, une jeune handicapée, a cousu le masque du premier ministre. Elle fréquente l’organisme parrainage civique de Vaudreuil-Soulanges. Elle milite pour que plus de commerces et d’entreprises facilitent un accès aux personnes handicapées ou se déplaçant en fauteuil roulant. Il l’a rappelé alors que l’on se trouve dans la semaine québécoise des personnes handicapées.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de