D’égale à égal

Par Valérie Gagnon
D’égale à égal
(Photo : Unsplash)

Les genres sont tous égaux. Après tout, nous sommes tous des humains aux formes différentes.

En cette édition spéciale FEMMES, je crois que je veux écrire ceci : «Derrière chaque femme, il y a quelqu’un qui la fait rayonner.» Que ce soit un homme, une femme ou un(e) transgenre, il y a toujours quelqu’un qui nous fait voir le meilleur de nous. Non pas qu’il est primordial d’être complimenté à toutes les 30 secondes pour que la lumière émane de nous, mais dans la vie, il y a des gens qui nous inspirent. Vous, qui vous inspire? Moi? Plusieurs. Des hommes dont un qui se nomme David Saint-Jacques et des femmes comme Isabelle Hudon.

La place de la femme elle est où? Partout. Je n’aime pas catégoriser les gens. Ce qui est vraiment intéressant, c’est de voir que la femme d’aujourd’hui n’est plus seulement vue comme celle qui enfante et qui nourrit son enfant. Plusieurs d’entre nous se démarquent dans le monde des affaires, dans la sphère politique et tout autre domaine qui n’est pas nécessairement convoité par la gent féminine. C’est ce que je trouve le plus merveilleux de notre ère.

Vous savez quoi? Quand je titre ce billet D’égale à égal, ce n’est pas pour militer pour cette idée. Non. Ce titre signifie pour moi qu’il faut rester soi-même. En tout temps. Si un jour je croise par hasard une personne inspirante et que nous avons une discussion enflammée à propos d’une divergence d’opinion, eh bien je tiendrai ardemment mon bout, à tout le moins, en tant que pacifiste. Que ce soit un homme, une femme ou un transgenre. L’égalité. Ton opinion est aussi valable que la mienne. Ce n’est pas parce que je ne suis pas d’accord avec ce que tu avances que ce que tu dis est de la bouette. (Certaines personnes peuvent dire des âneries, j’en suis consciente, mais le but de ce billet est simplement d’illustrer qu’une discussion entre deux personnes de sexes différents exposant des arguments qui s’opposent n’amène pas nécessairement vers un rapport dominant-dominé). J’ai souvent des conversations passionnantes avec mon partenaire de vie, mais nous ne sommes pas nécessairement en accord sur certains points et c’est correct ainsi, nous sommes d’égale à égal. Comme chantait Billy Joel dans sa composition qui s’intitule Just the Way You Are les paroles suivantes traduites librement : « N’essaie pas une nouvelle mode, ne change pas la couleur de tes cheveux. […] Je t’aime juste comme tu es. » C’est juste beau l’amour. Sur ces belles écritures, je vous souhaite de respirer dans la nature.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires