Des cyclistes «déçus» devant le bureau du député de Beauharnois

Des cyclistes «déçus» devant le bureau du député de Beauharnois
Au nom de la Coalition des clubs cyclistes, Denis Besner a rappelé que les actions pour régler le problème du lien cyclable sur le pont Mgr.-Langlois se faisaient toujours attendre. (Photo : Pierre Langevin)

Une soixantaine de cyclistes se sont réunis devant le bureau de Claude Reid mercredi soir. Ils sont déçus du manque d’engagement du député de Beauharnois sur l’engagement d’un lien cyclable sur le pont Mgr.-Langlois.

«On demande une intervention du député dans ce dossier, a lancé Denis Besner du club cycliste les 3 Sommets. On est un peu déçu de sa position alors qu’il a dit qu’il n’y avait pas vraiment de solution pour cette année lors du bilan de ses six premiers mois fait en avril. On n’y voyait pas d’engagement. »

La Coalition des clubs cyclistes de l’ouest de la province cherche désespérément une solution pour circuler sécuritairement entre Salaberry-de-Valleyfield et Coteau-du-Lac. Hydro-Québec a entrepris des travaux sur ses barrages l’an dernier. Un chantier qui brise le lien interrives qui y était aménagé.

«Le 4 août, la piste cyclable sera fermée pour toute la saison, a signalé Denis Besner du Club cycliste les 3

Les cyclistes ont joint leurs routes pour manifester sur l’importance du maintien d’un lien cyclable entre Valleyfield et Coteau-du-Lac. (Crédit photo : (Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin))

Sommets. Si on ne peut plus y aller, il nous reste le pont Mgr.-Langlois mais c’est un danger public pour les usagers du vélo. »

Or, Hydro-Québec est prêt à défrayer les coûts pour rehausser les garde-fous sur le pont Mgr.-Langlois. Resterait à injecter la somme de 66 000 $ annuellement pour installer des murets de béton pour assurer la sécurité des cyclistes. Mais le ministère des Transports ne semble pas intéresser à absorber l’entièreté de la facture. «Nous appuyons le conseil le conseil de la ville de Salaberry-de-Valleyfield à l’effet que les discussions entre les partenaires (MTQ, Hydro-Québec et les MRC), pourraient se poursuivre pour convenir, d’ici la prochaine année, des frais d’entretien pour les années subséquentes, d’ajouter Pierre Chamberland, président du club cycliste les 3 Sommets. On ne peut se permettre de retarder davantage la réalisation de ce projet. »

Ce n’est pas la première fois que la Coalition des clubs cyclistes interpelle le député Claude Reid à ce sujet. Elle répète chaque fois que le député de Beauharnois est également adjoint parlementaire au ministre des Transports.

Réunis devant le bureau du député Claude Reid, les cyclistes lui ont demandé un engagement ferme dans le dossier. (Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin))
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de