Des écoliers cueillis en retard à – 33 à cause d’un accrochage

Des écoliers cueillis en retard à – 33 à cause d’un accrochage

Des enfants ont dû attendre l’autobus scolaire plus longtemps que prévu au grand froid mardi matin à Châteauguay. Un accrochage a causé le retard.

Mère de deux élèves de l’école Saint-Jude, une résidente de la rue Jules-Dumouchel a fait part de la situation au journal. «L’autobus est passé avec 15 minutes de retard. Les enfants avaient vraiment froid», a déploré la dame. Elle a précisé qu’elle a finalement conduit ses enfants et des voisins à l’école en voiture. «Beaucoup de parents déposent leur enfant à l’arrêt et ils s’en vont travailler. Moi j’ai la chance d’être travailleuse autonome», a-t-elle mentionné.

Au moment de l’attente, vers 8h, la température ressentie était de – 33, selon Environnement Canada, – 22 au thermomètre. La dame ignorait la raison du retard.

Accident

Contactée par Le Soleil de Châteauguay, Hélène Dumais, de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries, a expliqué que le véhicule affecté au circuit concerné a été impliqué dans un accident. «Deux véhicules ont foncé dans l’autobus. Il n’y avait pas d’enfants à bord. Le conducteur a dû rester sur place et il a fallu appeler un véhicule en relais. C’est ce qui a occasionné le retard», a indiqué la porte-parole. Selon Mme Dumais, le délai s’est situé entre 7 et 10 minutes.

Prudence

Considérant que les routes sont enneigées et glacées par endroits, les conducteurs doivent redoubler de prudence et cela peut occasionner des délais, a fait valoir la porte-parole. «Si le retard dépasse dix minutes, on avise les parents», a-t-elle souligné.

«C’est important d’habiller les enfants chaudement», a observé Hélène Dumais.

100 ans

La tempête accompagnée de températures glaciales comme ça été le cas dimanche et lundi est un phénomène rare. Ça ne s’était pas vu depuis 100 ans, selon Météomédia. La combinaison complique le nettoyage des rues puisque les fondants n’agissent pas. Les roues des voitures tapent la neige et la lisse, transformant les rues en patinoires.

Le boulevard D’Anjou recouvert de neige tapée .
Bilan de la température mardi matin d’Environnement Canada.

Commenter cet article

avatar