Des résidents du Centre d’hébergement de Châteauguay profitent d’une «Marche à 2 coeurs»

Par Michel Thibault
Des résidents du Centre d’hébergement de Châteauguay profitent d’une «Marche à 2 coeurs»
Chantal Larocque faisant avancer Eleanor Whitebean visiblement heureuse (Photo : Michel Thibault)

Un peu plus d’une centaine de résidents du Centre d’hébergement de Châteauguay ont profité d’une «Marche à 2 cœurs» de 2 km au bord de la rivière mercredi après-midi.

«Ces gens-là ne peuvent pas aller dehors tout seuls. C’est pour ça que c’est la marche à deux cœurs. L’un ne peut sans l’autre», a indiqué Chantal Larocque, éducatrice de l’établissement, au milieu d’un joyeux cortège de gens en fauteuil roulant occupant toute la largeur du chemin de la Haute-Rivière. Des membres de leur famille, des bénévoles et des employés du centre les faisaient avancer sous un soleil radieux.
«Ce sont surtout des employés. C’est une grande générosité de leur part parce qu’il y a une grande logistique d’amener tous ces gens-là dehors. Tous les habiller, avoir les équipements comme il le faut pour que ce soit sécuritaire», a souligné Mme Larocque.
«On a des gens qui viennent de Saint-Isidore même de Verdun, qui se sont déplacés pour venir accompagner quelqu’un ici pour marcher. C’est émouvant», a exprimé l’éducatrice qui organisait l’activité avec des collègues pour une deuxième année.
Le défilé a parcouru environ 2 km sur le chemin de la Haute-Rivière fermé pour l’occasion entre le Centre d’hébergement de Châteauguay et la rue Paré. Un policier de Châteauguay était présent pour assurer la sécurité des participants.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Annie Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récent plus ancien most voted
Notifier de
Annie
Guest
Annie

Bravo à tous,
Il s’agit d’une petite promenade pour certains mais pour notre clientèle ça représente beaucoup plus
Merci tout le monde de votre générosité
Annie Girard