Deux Châteauguois s’impliquent auprès des personnes itinérantes à Montréal

Paula Dayan-Perez
Deux Châteauguois s’impliquent auprès des personnes itinérantes à Montréal
La distribution des denrées se fait au parc Émilie-Gamelin à Montréal. (Photo : Gracieuseté)

Deux résidents de Châteauguay et leurs familles se rendent au parc Émilie Gamelin, à Montréal, tous les deux samedis pour donner de la nourriture et des vêtements chauds à des personnes en situation d’itinérance. En collaboration avec l’organisme Donner pour aider, Mélanie Lacasse et Armand Provost s’inspirent de leurs vécus pour donner un coup de main à ceux qui en ont besoin.

Armand Provost a commencé à parcourir les rues de Montréal pour offrir des dons aux personnes sans-abri pendant la période des Fêtes de 2019. Lorsqu’il a rencontré le groupe qui s’installe près du métro Berri-UQAM pour venir en aide à plus de 80 personnes, le choix de le joindre n’a pas été difficile, dit-il. Depuis, M. Provost achète entre 100 et 150$ de produits alimentaires et accessoires d’hiver pour les distribuer avec sa conjointe et ses deux fils, qui l’accompagnent souvent aux rendez-vous.

Ayant frôlé l’itinérance il y a quelques années, M. Provost reconnaît l’importance de donner au suivant. « Ça m’a touché, quand je vois ce monde-là, qui n’ont rien mangé, qui n’ont rien dans les mains puis qui gèlent, dit-il. Il faut remettre ce qui nous a été offert ».

Il dit voir un grand manque au centre-ville. « Je pense que les familles qui sont un peu dans le besoin à Châteauguay, ils ont déjà de l’aide. Il y a les centres de partage où on peut avoir de la nourriture et plein d’aide comme ça. Mais les itinérants à Montréal, ils n’ont pas vraiment d’aide. Ils couchent dans la rue. C’est ça qui me touche le plus. »

Donner l’envie d’aider

C’est en regardant une vidéo du bénévolat au parc Émilie Gamelin qu’Armand Provost avait partagé sur Facebook que Mélanie Lacasse a découvert l’organisme. La résidente de Châteauguay a décidé de joindre le groupe avec son conjoint, ses trois fils et sa belle-fille. La famille prépare et distribue assez de sandwichs et paquets de fruits et légumes pour nourrir 80 personnes.  Une expérience formatrice pour ses enfants, soutient Mme Lacasse. « J’ai ne l’ai pas toujours eu facile dans la vie, côté argent, dit-elle. Puis là, je commence à être à l’aise financièrement, ce qui fait que je peux donner au suivant à mon tour. Je trouve que c’est important que les enfants voient ça puis qu’ils participent à ça. Juste d’y avoir été une fois, ils ont vraiment pris conscience de beaucoup de choses. Ce sont de bonnes valeurs à leur inculquer. »

Mélanie Lacasse. (Photo Gracieuseté)

Après avoir partagé son expérience sur les réseaux sociaux, Mélanie Lacasse a reçu à son tour des messages de gens voulant aider. Ayant l’habitude de faire des dons à travers son entreprise de service de traiteur, elle aimerait maintenant former son propre organisme à but non lucratif qui lui permettrait de recevoir et distribuer des dons aux moins privilégiés, incluant les personnes en situation d’itinérance à Montréal. « Ce que j’aimerais beaucoup, c’est d’embarquer les jeunes là-dedans, explique-t-elle. Que ce soit des équipes de hockey, des équipes de baseball : des jeunes, pour qu’ils voient qu’il n’y a rien d’acquis dans la vie. »

Mme Lacasse prévoit l’ouverture de l’organisation pour l’été 2021.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
2 Comments
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Daniel Lamoureux
Daniel Lamoureux
15 jours

Bravo Armand et ton épouse et que tu montre à tes fils un si beau geste d humanité bravo continué ce que vous faite

Mich.
Mich.
14 jours

Bonjour, Je trouve que ce que vous faites est vraiment très beau,et je me demande comment moi, je pourrais vous aider.