Deux équipes châteauguoises de billard au tournoi Border Battle à Niagara Falls

Deux équipes châteauguoises de billard au tournoi Border Battle à Niagara Falls

Crédit photo : Rawpixel-Unsplash

Deux équipes de billard de Châteauguay, qui jouent au Dooly’s de la même ville une fois par semaine, iront défier les meilleures équipes canadiennes et américaines du 2 au 4 novembre à Niagara Falls, dans le cadre du tournoi annuel Border Battle.

Les huit joueurs des Fire Balls et les sept joueurs des 2Cool4Pool tenteront de remporter une part de la bourse de 30 000$.  Un total de 96 équipes se feront la lutte, dans les catégories pour les amateurs et les professionnels.

Serge Massé, gérant chez Dooly’s ainsi que membre de l’équipe des Fire Balls, mentionne avoir hâte à l’événement et que les équipes mettent la touche finale à leur préparation.

« On est pas mal en effervescence. Il nous reste mercredi prochain avant le départ. On joue, on pratique et on espère beaucoup. Ça va être beaucoup de plaisir », dit-il.

M. Massé explique que la recette du succès au billard c’est d’être tout en contrôle.

« Tous les coups sont difficiles. La clé vraiment c’est de poser sa blanche en conséquence pour le coup suivant. Il y a beaucoup de joueurs qui sont capables de rentrer des boules, mais qui n’ont pas de contrôle sur la blanche, donc se retrouvent toujours en situation difficile. Si on a un coup difficile, c’est encore plus difficile de positionner notre blanche après », a-t-il souligné.

Les Fire Balls et les 2Cool4Pools font partie de la Canadian Pool Association, qui regroupe 260 000 membres.

L’équipe des Fire Balls est formée de Stan Gonsalves, Serge Massé, Marie-Anne Michaud, Jean-François Massé, Kim Massé, Melissa Montour, Éric Boisclair (absent sur la photo) et Sylvain Delisle (absent sur la photo).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2Cool4Pool est formée de Jonathan Beaudoin, Denis Poitras, jacques Marcoux, Marie-Josée Croteau, Alain Larocque, Steve Drolet (absent sur la photo) et Sébastien Beaudoin (absent sur la photo).

Commenter cet article

avatar