Documentaire sur le jazz fusion produit par un Châteauguois

Par Valérie Gagnon
Documentaire sur le jazz fusion produit par un Châteauguois
Philippe Frenette-Roy a tourné son documentaire cet été. (Photo : Gracieuseté)

Le cinéaste Philippe Frenette-Roy veut terminer sa production documentaire intitulée Jazz fluo, mais il manque de financement.  Pour finaliser son œuvre, l’artiste de Châteauguay demande l’aide du public sur la plateforme Gofundme.

Son objectif est d’amasser 10 000 $. Depuis le 11 septembre, une vingtaine de donateurs l’ont soutenu.

« Je m’intéresse beaucoup à la musique jazz et j’ai remarqué qu’il n’y avait pas grand-chose là-dessus. Je me suis intéressé au groupe québécois Uzeb popularisé dans les années 1980 », soutient-il. À travers cette œuvre, Philippe Frenette-Roy veut mettre en contexte la place du jazz fusion dans la culture québécoise à cette époque.

En mai, il a commencé le tournage qui s’est étalé sur quatre mois. Quelque 25 entrevues ont été réalisées afin de raconter le récit de ce documentaire.

« Pour une minute d’archives, c’est 700 $ et je compte en mettre au moins 10 minutes », fait part le réalisateur indépendant.

Ses deux têtes d’affiche du film sont Alain Caron, le bassiste d’Uzeb, décoré de l’Ordre du Canada en 2018 et nommé meilleur bassiste au monde huit ans d’affilée par le magazine Jazz Report ainsi que Michel Cusson, le guitariste de ce même groupe qui fait présentement la musique de la télésérie District 31.

Le cinéaste en est à son troisième long-métrage. En 2016, il a remporté le prix du meilleur documentaire au Festival des Films du Monde de Montréal avec son œuvre Albert et Alma en seize temps. En 2018, Louis! Louis! Louis! a été présenté au Rendez-vous Québec cinéma et diffusé sur les chaînes télévisuelles Canal D et RDS au printemps dernier. Il est le percussionniste du groupe rock francophone de Châteauguay Camomille Cancer.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Notifier de