Actualités

Don de perruques : un baume sur leur souffrance liée au cancer

mardi le 25 janvier 2022
Modifié à 0 h 00 min le 26 janvier 2022
Par Valérie Lessard

vlessard@gravitemedia.com

Manon, de Châteauguay, lors des derniers ajustements au salon de Nancy Lemieux. (Photo: Le Soleil – Valérie Lessard)

Manon et Marie-Jeanne* ont eu droit à un cadeau précieux avant les Fêtes. Toutes deux atteintes d’un cancer, elles ont reçu un don de perruques de la part de la propriétaire de l’entreprise Solution capillaire Sélect à Châteauguay, touchée par leur histoire.

Nancy Lemieux, propriétaire de la compagnie qui se spécialise en prothèses capillaires et mammaires, côtoie au quotidien des femmes qui souffrent de cancer et qui vivent des problèmes de perte de cheveux dans le cadre de sa pratique.

Il y a quelques années, elle avait organisé un événement-bénéfice au profit de la Fondation Anna-Laberge au cours duquel elle avait amassé plusieurs milliers de dollars. L’entrepreneure avait aussi acheté deux perruques faites de vrais cheveux afin qu’elles soient offertes via des organismes qui soutiennent les personnes atteintes de cancer.

«Elles n’ont jamais été réclamées, explique-t-elle déçue. Je m’étais promis que je les donnerais quand je sentirais que ça ferait vraiment une différence dans la vie de la personne. Je ne voulais pas que ça finisse comme un costume d’Halloween.»

Au cours d’une même semaine cet automne, deux anciennes clientes sont passées la voir, cherchant des solutions à leur perte de cheveux.

La gêne de la perte de cheveux

Marie-Jeanne, de Sainte-Martine, souffre d’un cancer du foie depuis septembre 2020. Elle est présentement sur la liste d’attente pour un don d’organes. Elle est en arrêt de travail depuis 2020, ce qui fait que son budget est très serré. Tout le stress entourant sa maladie lui fait perdre des cheveux.

Manon, de Châteauguay, a vu sa vie chamboulée à l’été 2021 lorsqu’elle a appris qu’elle était atteinte d’un cancer de la bouche. En plus des traitements de radiothérapie et de chimiothérapie, elle a dû subir une importante opération pour reconstruire sa langue au cours de laquelle les médecins ont utilisé la peau et une veine de son avant-bras. La femme qui est serveuse de métier ne pourra pas reprendre le boulot. «J’ai perdu de la motricité dans les doigts», explique-t-elle.

L’histoire de ces deux femmes a touché Mme Lemieux. Le hasard a voulu qu’elle avait une perruque brune et une blonde, la même couleur de cheveux que les deux dames en question. Elle leur a donc offert les prothèses capillaires qu’elle avait voulu donner. La spécialiste a passé plusieurs heures à préparer la coupe afin qu’elle soit adaptée à leur goût et la morphologie de leur visage.

Nancy Lemieux coiffe Marie-Jeanne avec sa nouvelle prothèse. (Photo: Le Soleil – Valérie Lessard)

Le Soleil de Châteauguay a rencontré les deux femmes au moment où elles ont fait le dernier essai de leur perruque. Leur regard s’est illuminé lorsqu’elles ont mis la prothèse sur leur tête.  «Wow, c’est beau!» s’est exprimée Manon lorsqu’elle a vu le résultat dans le miroir. «J’étais sur le point de ne plus sortir parce que ça me gênait cette perte de cheveux», explique-t-elle.

Marie-Jeanne a aussi été très émue de ce cadeau. «Ça me fait vraiment chaud au cœur», raconte-t-elle.  

*Les deux femmes préféraient ne pas fournir leur nom de famille.