Envahi par les ratons laveurs

Envahi par les ratons laveurs

Robert Fontaine est découragé par la présence des ratons laveurs dans sa cour.

Crédit photo : Denis Germain

(Texte de Vicky Girard) Un couple de la rue d’Orléans à Sainte-Catherine vit dans l’angoisse. Une famille de ratons laveurs accapare son balcon et cause des dommages considérables. Les citoyens ont entrepris des démarches pour obtenir de l’aide, mais ils se sentent laissés à eux-mêmes.

«Il y a deux femelles. Une qui semble blessée et agressive. On a compté six ou sept bébés, si ce n’est pas plus, et il y a une autre famille avec un gros mâle», raconte Robert Fontaine.

Depuis le 31 mai, M. Fontaine et sa conjointe Angèle Thibaudeau n’osent plus sortir sur leur balcon, ni ouvrir la porte patio ou utiliser leur spa.

«Je me couche le soir et ils grattent dans les portes et les fenêtres du sous-sol. Ça me réveille et ça m’empêche de dormir», poursuit-il.

En quelques jours, les ratons laveurs ont ravagé le spa du couple pour s’en faire un abri. Ils s’en sont aussi pris à la boîte électrique, qui a disjoncté, laissant les résidents sans électricité. Le coût des réparations et le stress pèsent lourd sur leurs épaules. Des compagnies privées leur chargent autour 1000$ pour déplacer les ratons laveurs.

Leur voisine Carmen Robitaille a le même problème. Les ratons laveurs se baladent partout sur la rue d’Orléans. Les petits sont parfois laissés sur les balcons pendant que leur mère rôde.

Mme Robitaille ne peut plus laisser sortir son chien dans sa cour comme elle en avait l’habitude, de peur qu’il soit attaqué. Le phénomène n’est pas nouveau, mais il est toutefois différent ce printemps.

«On les voit chaque année, mais jamais aussi proche et aussi nombreux», ajoute-t-elle.

Elle a aussi aperçu «le gros mâle» sur le terrain d’un autre voisin. Le chat de ce dernier a eu peur. Les deux animaux étaient sur le point de se battre quand le propriétaire du félin l’a «attrapé par la queue pour le rentrer juste à temps».

Les résidents ont contacté la police et les pompiers après l’incident avec la boîte électrique. Ils ont aussi appelé la Ville de Sainte-Catherine, la SPCA Roussillon et le ministère de la Faune du Québec, mais aucune action n’a été prise.

 

«C’est plus qu’un manque de ressources, c’est un manque d’écoute et d’empathie. On nous prend à la légère», déplore Mme Thibaudeau.

Des procédures jugées inefficaces

La Ville de Sainte-Catherine se défend de n’avoir rien fait pour aider les citoyens. Elle a assuré un suivi directement auprès du ministère de la Faune.

«La présence des ratons laveurs ne représentait pas une urgence d’agir à leurs yeux. Selon eux, il peut y avoir jusqu’à 18 ratons laveurs dans un rayon de 1 km. C’est considéré comme normal», explique Amélie Hudon, responsable des communications à la Ville.

Une information sur laquelle la SPCA Roussillon s’appuie aussi. Autant la Ville que l’organisme affirment avoir les mains liées. Ils précisent toutefois que, dans des cas extrêmes, ils réfèrent les gens à des compagnies privées.

«C’est illégal de tuer, de blesser et même de capturer les animaux pour les relocaliser, selon la loi C-61», indique Pierre Bourbonnais, directeur de la SPCA Roussillon.

«Le meilleur conseil qu’on donne aux citoyens est d’apprendre à cohabiter en éliminant tout ce qui peut les attirer, comme les ordures», ajoute-t-il.

Quoi faire, selon le ministère de la Faune

Sur son site internet, le ministère de la Faune donne des conseils aux citoyens aux prises avec des animaux importuns. Il suggère de s’armer de patience.

«La tolérance peut s’avérer la meilleure solution si les pertes sont minimes, écrit-il. De plus, l’animal importun est peut-être seulement de passage et le problème va disparaître sous peu. Si la situation est tolérable et ne risque pas de s’aggraver, il serait préférable d’accepter à court terme les inconvénients occasionnés par la présence d’un animal indésirable.»

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Melanie Recent comment authors
Melanie
Invité
Melanie

J’adore les animaux mais il y a des limites à faire les sourd d’oreilles et dire pouvoir rien faire pour cela
Voyons je les déplacerais ds leurs cours à c gens la 😡