Actualités

VIDÉOS - Georges St-Pierre honoré dans sa ville natale

jeudi le 10 juin 2021
Modifié à 11 h 27 min le 10 juin 2021
Par Guillaume Gervais

(Gravité Média - Denis Germain)

Georges St-Pierre a célébré de nombreux championnats durant sa carrière de combattant d’arts martiaux mixtes, mais selon ses dires, il a vécu un moment encore plus grandiose lorsque la Municipalité de Saint-Isidore a dévoilé une statue de bronze à son effigie à la nouvelle Place GSP, près de l’hôtel de ville, le 9 juin.

 

 

«J’ai gagné des ceintures, ai été intronisé au Temple de la renommée, mais aujourd’hui, recevoir une statue à mon image dans ma municipalité est pour moi un plus grand honneur que tout ce que j’ai reçu jusqu’à maintenant, a mentionné le principal intéressé aux invités locaux lors du dévoilement. J’espère que ça sera un symbole qui inspirera des générations à venir.»

La place GSP, nommée ainsi en raison de son surnom, consiste en une statue de 300 livres posée au centre d’une arène octogonale symbolique où les 8 valeurs qui lui sont chères sont gravées autour; soit la persévérance, la créativité, la générosité, la sagesse, le respect, l’honneur, l’intégrité et bien sûr, la famille.

Georges St-Pierre demeure très attaché à ses racines. Il rend visite à ses parents chaque semaine, puisqu’il veut prendre du temps pour ses proches, a-t-il avoué.

«C’est important pour moi de revenir, de garder contact avec la famille. Pour moi, la famille, c’est ma fondation. C’est elle qui m’a supporté depuis le début avec ma communauté d’ici.» -Georges St-Pierre

 

 

L’ex-combattant de 40 ans n’est pas devenu un des plus grands de tous les temps du jour au lendemain. Celui qui a commencé le sport de combat pour apprendre à se défendre a dû travailler fort pour se rendre au sommet.

«Même si les probabilités ne nous mettent pas favori à réussir à faire quelque chose, je pense que si on fait les bons choix dans la vie et qu’on travaille fort, on peut y arriver», a-t-il répondu lorsqu’il a été questionné par Gravité Média sur le message qu’il veut envoyer aux jeunes de sa communauté.

Il a rappelé qu’il ne l’a pas eu facile et qu’il a dû surmonter plusieurs obstacles.

«Mais chacun d’entre eux m’ont rendu plus fort», a-t-il poursuivi.

L’artiste derrière l’œuvre

Pour sa part, l’artiste-sculptrice Tali Lévesque a été honorée de pouvoir participer à un projet d’aussi grande envergure. Le maire de Saint-Isidore Sylvain Payant a d’ailleurs déclaré en discours d’ouverture que la chimie s’est installée immédiatement lors de sa première rencontre avec l’artiste.

«Je dis chimie, car je crois que c’est l’ingrédient principal entre une municipalité et une artiste dans un projet comme ça», a-t-il affirmé.

Mme Lévesque n’en est certes pas à sa première sculpture; c’est toutefois la première fois qu’elle fait le portrait d’un athlète.

«C’est un honneur pour moi de pouvoir recevoir la confiance des gens de Saint-Isidore. Je suis heureuse que les citoyens puissent s’approprier cette œuvre», a confié l’artiste de Mercier à Gravité Média.

Le processus a pris deux ans en raison des délais causés par la pandémie. L’inauguration devait d’ailleurs se tenir l’année passée. Toutefois, ces heures supplémentaires lui ont permis de faire des retouches.

«Les cuissards, ç’a été un peu plus compliqué à produire, mais le découpage des muscles ne m’a pas tant posé de problèmes», a-t-elle relaté.

Mme Lévesque, M. Payant et Georges St-Pierre se sont rencontrés pour la première fois en mai 2018. La municipalité révèle que l’athlète a spontanément choisi la position de combat lorsqu’il a pris la pose.

Par la suite, le modèle sculpté par l’artiste a été envoyé à la fonderie l’Atelier du bronze à Inverness pour l’assemblage.

Grand admirateur du film Rocky, dont le personnage principal a aussi une statue en son honneur, Georges St-Pierre a fait remarquer avec humour qu’il a eu l’impression d’être son idole de jeunesse pendant une journée.

«C’est un rêve qui devient réalité», a-t-il lancé.

Réussites et records de Georges St-Pierre

Deux fois champion des poids mi-moyens;

Une fois champion des poids moyens;

Neuf défenses de titres des poids mi-moyens;

Le plus de victoires dans la catégorie des poids mi-moyens (19);

Le plus grand nombre de combat de championnat dans la catégorie des poids mi-moyens (12);

Intronisé au Temple de la renommée en 2020;

Le plus grand nombre d’amenés au sol de l’histoire de la UFC (Ultimate Fighting Championship);

4e champion de l’histoire de la UFC dans plus d’une catégorie de poids (mi-moyens et moyens);

Fiche en carrière de 26 victoires et 2 défaites.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous