Hébergement, soins de santé et histoire recommandés pour le Manoir D’Youville

Hébergement, soins de santé et histoire recommandés pour le Manoir D’Youville
(Photo : Michel Thibault)

« La mission hôtelière du Manoir D’Youville doit être préservée. »

C’est la principale conclusion du comité consultatif qui s’est penché sur la vocation du tertre de l’île Saint-Bernard. Le groupe a déposé son rapport cet été à la suite de consultations qui se sont échelonnées sur près de deux ans. Le document a été présenté au public le 22 septembre.

Le comité consultatif estime que la mission d’hébergement du Manoir D’Youville doit être maintenue pour plusieurs raisons. « C’est le seul hôtel de la ville, le taux d’occupation de l’hôtel est en constante augmentation et l’offre d’hébergement est dispensé dans un merveilleux cadre naturel à prix modique », indique-t-il entre autres dans son rapport.

Le comité recommande toutefois d’apporter des améliorations au bâtiment. Il suggère d’harmoniser la décoration et d’ajouter des salles de bains à plusieurs chambres, Sur 115, seulement 19 ont une salle de bains privée.

La Villa Marguerite. (Photo d’archives)

Villa Marguerite

Le comité souhaite que la Villa Marguerite à l’entrée de l’île Saint-Bernard « devienne un centre d’interprétation ayant comme objectif la mise en valeur du patrimoine et de l’histoire importante de la présence des Sœurs grises de Montréal ».

Il évoque la possibilité d’y greffer un centre de création et d’exposition, un point de vente de produits régionaux ou autre.

Considérant que le bâtiment est vacant et se détériore, le comité « croit qu’il est urgent d’investir et de préserver ce joyau en lui donnant une nouvelle mission ».

Soins de santé

« La création d’un centre de soins de santé doit être au cœur de la vision d’avenir du site », selon le comité. Il fait valoir que c’est « l’un des souhaits le plus souvent nommé dans le cadre des consultations ».

« Concrètement, il s’agit de développer un lieu offrant des installations de thermothérapie telles que bain vapeur, sauna, tourbillon et bain froid, des salles de repos ainsi qu’une zone clinique offrant des salles de traitement thérapeutiques ayant comme cible commune de favoriser la détente ainsi que l’accès à des soins de santé », détaille le rapport.

Le Vieux Manoir (Photo d’archives)

Organismes communautaires et cuisine

Plusieurs organismes communautaires ont manifesté le désir d’obtenir un espace dans les bâtiments du tertre. Le comité se dit ouvert.

Il est aussi favorable à la mise sur pied éventuelle d’un centre formation en hôtellerie/restauration au Manoir D’Youville.

La démarche

L’exercice de consultation a été effectué à la demande du maire Pierre-Paul Routhier. Le comité était composé du conseiller municipal Éric Corbeil, de Serge Choinière, président de la Fondation Compagnom, qui gère le Manoir D’Youville depuis 2013, et de quatre citoyennes, Marie-Christine Auger, provenant du milieu hôtelier, Véronique Charlebois, enseignante en histoire, Marilène Côté, propriétaire d’une clinique d’acupuncture, et Nicole Ladouceur, intervenante sociale au CALACS Châteauguay pendant 37 ans.

Le comité s’est rencontré 17 fois pour réaliser son mandat.

Le Manoir D’Youville

Le Manoir D’Youville comprend le Manoir, qui compte 115 chambres, une salle à manger et 8 salles de réception; le Vieux Manoir, dont la trentaine de locaux sont vacants; la Villa Marguerite, actuellement inoccupée, et La Grange, qui abrite le Bistro la Traite, un atelier et des espaces de rangement.

La grange

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Comments
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires